Etude spéciale COVID-19 #15 : relocalisation et consommation de plastique

Etude spéciale COVID-19 #15 : relocalisation et consommation de plastique
par

La crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de COVID-19 a montré les difficultés d'approvisionnement de la France concernant le matériel de santé – obligeant notamment le gouvernement à commander massivement des masques produits en Chine. Ces faits ont relancé le débat de la relocalisation de la production en France.

La relocalisation de la production est approuvée par la quasi-totalité des Français (95%). Dans le détail, 63% de la population estime que tous les secteurs doivent relocaliser leur production et 32% juge que seuls certains secteurs doivent l’être.

La santé : un secteur à relocaliser en priorité

80% des Français estiment que le secteur de la santé est celui qui devrait être relocalisé en priorité – une opinion moins partagée par les 18-24 ans (69%).

Enfin, plus de 9 Français sur 10 (92%) se disent prêts à consommer des produits français pour relancer l’économie – un chiffre qui chute à 85% chez les 18-24 ans.

Les emballages plastiques rassurent-ils les Français ?

Outre la production locale, le retour du plastique constitue l’autre changement majeur concernant la consommation des Français pendant cette crise sanitaire. En effet, ce matériau est utilisé dans les grandes surfaces afin de faire respecter les règles d'hygiène dans ce contexte de crise sanitaire. Si 38% des Français trouvent plus rassurant de consommer des produits préalablement emballés sous plastique, 54% pensent l’inverse.

Par ailleurs, 19% des Français déclarent que leur consommation d’eau en bouteille a augmenté depuis le début de la pandémie – un chiffre tiré à la hausse par les 18-34 ans (27% vs. 13% des 55 ans et plus).

Une préférence pour les masques réutilisables

A l'image des produits plastiques, les masques de protection jetables ont aussi un impact important sur la biodiversité. On retrouve d'ailleurs depuis quelques jours de nombreux masques jetés par terre, sur le trottoir ou dans la nature. On note cependant que plus de 7 Français sur 10 (71%) affirment privilégier le port de masques en tissu/réutilisables.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 20 au 21 mai 2020 auprès de 1 033 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par