Vers la fin des terrasses chauffées en France ?

Vers la fin des terrasses chauffées en France ?
par

A partir du 1er janvier 2020, les terrasses chauffées seront interdites dans la ville de Rennes. Alors que 54% des Français affirment que ces-dernières sont une bonne alternative pour profiter du soleil sans subir le froid, sont-ils favorables à cette mesure ?

Les Français adeptes des terrasses chauffées 

Plus de 2 Français sur 3 déclarent fréquenter plus ou moins régulièrement les terrasses chauffées l’hiver (67%). On constate que parmi les fumeurs, ce chiffre grimpe à 82% (contre 61% chez les non-fumeurs).

Par ailleurs, si les jeunes sont particulièrement adeptes des terrasses chauffées (78%), la fréquentation de ces espaces extérieurs diminue avec l’âge, et chute à 60% chez les 55 ans et plus.

On note également que c’est en région parisienne que la fréquentation des terrasses chauffées est la plus élevée (81%).

Une interdiction qui divise

Rennes est la première grande métropole française à interdire les terrasses chauffées en France.

Plus d’1 Français sur 3 est favorable à cette interdiction (34%) mais les avis restent partagés. En effet, 27% des Français désapprouvent cette idée, et 39% restent indécis.

Les fumeurs sont sensiblement plus nombreux à s’opposer à l’interdiction des terrasses chauffées (38% contre 23% chez les non-fumeurs). 18% des fumeurs se disent même « pas du tout favorables ».

Une mesure qui risque d’impacter l’activité des bars et restaurants

Près d’1 Français sur 2 pense que cette mesure risque d’entraîner une baisse d’activité pour les bars et restaurants (49%). Les fumeurs sont les plus pessimistes à ce sujet, puisque 56% d’entre eux anticipent une baisse d’activité, contre 46% des non-fumeurs.

Pourtant, la moitié des Français affirme que cette mesure devrait être étendue à l’échelle nationale (49%), et 43% considèrent même qu’elle devrait être appliquée à l’échelle européenne.

Une interdiction nécessaire à la préservation de notre planète ?

Plus de 2 Français sur 3 sont d’accord pour dire que les terrasses chauffées représentent une importante déperdition d’énergie (67%). De plus, 57% affirment qu’elles contribuent à polluer la planète. On observe que les non-fumeurs sont les plus inquiets à ce sujet (61% contre 49% chez les fumeurs).

Méthodologie 

Etude Omnibus réalisée du 18 au 19 décembre 2019 auprès de 1 007 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.