La seconde vie du prêt-à-porter

La seconde vie du prêt-à-porter
par

Que font les Français des vêtements qu’ils ne portent plus ?

Le don aux associations arrive en tête (39%), suivi de la vente sur internet (22%) et du don à des personnes de l’entourage (14%).

Depuis 2018, la vente sur internet est deux fois plus plébiscitée (en passant de 11% à 22%) - particulièrement par les femmes (28%) et les jeunes (39% des 25-34 ans).

A noter : 12% des répondants affirment laisser les affaires qu’ils ne portent plus dans leur placard (-4 points depuis 2018) et 7% les jettent à la poubelle.

Les plateformes de vente les plus utilisées

Vinted arrive en tête et gagne 16 points depuis 2018 : parmi les Français qui déclarent vendre leurs vêtements en ligne lorsqu’ils ne les portent plus, 85% ont recours à cette plateforme, contre 69% trois ans auparavant.

Leboncoin et Facebook Marketplace maintiennent leurs positions (respectivement 2ème et 3ème) mais l’utilisation de ces plateformes diminue pour ce type d’activité. En effet, Leboncoin passe de 52% à 31% et Facebook Marketplace de 25% à 13%.

Quelle fréquence de vente et quels revenus ?

La grande majorité des Français qui vendent leurs vêtements sur internet le font au moins une fois tous les 6 mois (82%).

A noter : 42% des répondants affirment même le faire au moins une fois par mois.

Cette activité génère moins de 100€ de revenus pour 55% des répondants, entre 100€ et 200€ de revenus pour 21% et plus de 200€ pour 14%.

On constate que la fréquence de vente et le revenu généré restent stables par rapport à 2018. Cette activité a donc principalement évolué quant au nombre de personnes qui la pratique et aux plateformes utilisées.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 09 au 10 juin 2021 auprès de 1 017 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par