Tracker COVID-19 #10 : suivi en continu des comportements des populations dans 27 pays dans le monde

Tracker COVID-19 #10 : suivi en continu des comportements des populations dans 27 pays dans le monde

Chaque semaine depuis fin février, YouGov partage gratuitement des insights issus de son tracker international dédié au COVID-19. Depuis la semaine dernière, de nouvelles questions sont posées à plus de 30 000 personnes dans 27 pays. Retrouvez notre article dédié à la France ici.

Perception de la situation au niveau national

C'est à Singapour qu’on constate la plus forte augmentation : au 15 mai, 69% de la population considère que la situation sanitaire nationale s’améliore, soit 11 points de plus que la semaine précédente.  

La Pologne (49%, +9 points) et les Philippines (46%, +7 points) ont également connu une forte hausse.

 

A l’inverse, les Français sont quant à eux de moins en moins optimistes : -10 points entre le 8 et le 15 mai. Seuls 57% de la population trouve que la situation s’améliore.

Les Émirats arabes unis ont également enregistré une baisse de 6 points (48%), et le Royaume-Uni a connu une baisse de 5 points (58%).

Perception de la situation au niveau mondial

En ce qui concerne la situation mondiale, l'optimisme s'est sensiblement accru à Hong Kong : la proportion de ceux qui pensent que la situation mondiale s'améliore a augmenté de 9 points pour atteindre 53% le 19 mai. Le constat est également positif à Taïwan (+9 points, 55%), au Vietnam (+8 points, 60%), en Pologne (+7 points, 57%) et en Chine (+5 points, 35%).

En parallèle, les Britanniques ont connu la plus forte baisse du nombre de personnes pensant que la situation sanitaire mondiale s'améliore (-8 points, 45%). Des baisses ont également été constatées en Espagne (-6 points, 55%), en France (-5 points, 42%) et aux Émirats arabes unis (-5 points, 42%).

 

Inquiétudes concernant le Coronavirus

Les nouvelles questions de notre tracker examinent désormais l'inquiétude des populations face aux diverses conséquences possibles de la pandémie.

L'Indonésie est la nation la plus inquiète, se classant en tête de 5 des 6 motifs d’inquiétude étudiés.

9 Indonésiens sur 10 déclarent être inquiets de voir leurs amis ou les membres de leur famille tomber gravement malades ou mourir du virus, que leurs finances soient affectées négativement et qu'il y ait des dommages durables pour la société.

 

8 Indonésiens sur 10 craignent également de tomber gravement malade ou de mourir du virus, ou encore de perdre leur emploi. Deux tiers (69%) craignent que l'éducation de leurs enfants soit compromise par les bouleversements causés par la pandémie.

Les Malaisiens, les Philippins et les Mexicains connaissent également des niveaux d’inquiétude élevés. A l’inverse, les populations nordiques sont systématiquement parmi les moins inquiètes (bien que les Suédois soient nettement plus susceptibles que les autres Scandinaves de craindre que leur propre santé ou celle de leur famille soient gravement affectées).

Accédez à toutes les données liées aux inquiétudes ici

Gestion de la crise par les gouvernements

La gestion de la crise sanitaire par le gouvernement est approuvée par 43% des Américains, soit le niveau le plus faible depuis mi-mars. Cela place les États-Unis à un niveau comparable à celui de l'Espagne (42%) et du Mexique (44%).

Cependant, c’est toujours en France que le niveau d’approbation reste le plus faible : 34% contre 62% qui désapprouvent.

A l’opposé, le gouvernement vietnamien conserve un niveau de soutien quasi universel (98%).

 

Découvrez ici tous les résultats de cette étude

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée auprès de plus de 30 000 personnes dans 27 pays. Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine, Thaïlande, Inde et Indonésie, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par