Green Friday ou comment sensibiliser à une consommation plus responsable

Green Friday ou comment sensibiliser à une consommation plus responsable
par

Le 29 novembre prochain, le Green Friday sera de retour dans toute la France pour une troisième édition.

Initié en 2017, le Green Friday a pour objectifs de s’opposer au Black Friday, de sensibiliser les individus aux enjeux sociaux et environnementaux de la consommation de masse, et de les encourager à adopter des habitudes de consommation plus responsables.

Quel regard les Français portent-ils sur le Black Friday ?

L’alternative du Green Friday…

Le Green Friday reste pour le moment plutôt méconnu des Français : seul 1 sur 10 connait ce mouvement (10%). On notera cependant que les 25-34 ans sont sensiblement plus nombreux à en avoir déjà entendu parler (17%). Lorsqu’on leur explique le but de cette initiative, 72% des Français y sont favorables.

…Pour les marques

Les entreprises participant à l'opération Green Friday ne proposeront pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday et s'engagent à reverser 15% de leur chiffre d'affaires de la journée au profit de l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée).

Plus de 2 Français sur 3 considèrent que les marques devraient soutenir et rejoindre le mouvement (67%). En revanche, les Français sont plus mitigés concernant le boycott du Black Friday : si 47% considèrent que les marques ne devraient pas participer à l’événement, 33% affirment au contraire qu’elles ne devraient pas le boycotter.

…Pour les individus

A titre personnel, 45% des Français ont l’intention de soutenir et/ou participer au Green Friday, 27% ne souhaitent pas le faire et 28% sont encore indécis.

Les décisions d’achat des Français

On constate un réel paradoxe concernant les décisions d’achat. D’un côté, plus d’1 Français sur 2 affirme que l’engagement écoresponsable d’une marque impacte ses décisions d’achat (54%). De l’autre, le fait qu'une marque qu’ils apprécient participe au Black Friday n’a pas d’impact sur la décision d'achat de la majorité des Français (57%). Pour 16% d’entre eux, cela influence même positivement leur décision d’achat (28% chez les 18-24 ans). A contrario, 15% des Français déclare que cela impacte négativement leur décision d’achat.

Méthodologie 

Etude Omnibus réalisée du 29 au 30 octobre 2019 auprès de 1 000 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.