L’e-commerce alimentaire, nouveau nerf de la guerre dans la grande distribution

L’e-commerce alimentaire, nouveau nerf de la guerre dans la grande distribution

By

par

Alors que la grande distribution s’affrontait principalement sur le terrain des prix ; la menace Amazon oblige les acteurs à se renouveler.

Amazon ambitionne de devenir le leader de l’alimentaire et s’en donne les moyens progressivement avec :

  • Amazon Fresh – le cybermarché d’Amazon qui devrait faire son apparition en France selon Fréderic Duval DG Amazon France
  • Amazon Prime Now – disponible en région parisienne – proposant la livraison en 1h de milliers de références alimentaires
  • le rachat des supermarchés bio Whole Foods permettant à Amazon de faire son entrée dans le commerce physique
  • l’ouverture du 1er Amazon Go à Seattle qui va disrupter les courses offline via ses magasins sans caisse !


Pour contrer le géant, la grande distribution française brandit les armes :

  • A commencer par Alexandre Bompart, PDG de Carrefour qui annonçait en janvier 2018 un plan de transformation digitale, avec un investissement de 2,8 milliard d’euros prévu à cet effet. Le groupe français avait pris du retard dans le digital mais se rattrape avec le lancement de ses 1ers Drive piétons dans la capitale et à Lyon en avril.
  • En réponse à Amazon, E. Leclerc lance au même moment "E. Leclerc Chez Moi"s’adressant aux parisiens, sous le slogan « Paris Libéré, Paris Livré » alors que l’enseigne était absente de la capitale auparavant.
  • En arrière-plan, Auchan s’allie en Chine avec le concurrent d’Amazon, Alibaba


Quant à Monoprix, l’enseigne opte pour une alliance stratégique :

  • Mars 2018, déclaration fracassante de Monoprix qui signe un partenariat avec Amazon. On est bien loin du temps où Monoprix parodiait ouvertement Amazon GO dans une de ses vidéos promotionnelles 
    Pour Regis Schultz, président de Monoprix il s’agit « d’un partenariat commercial visant à proposer les produits alimentaires de Monoprix aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue ».


Pour l’heure, ce sont déjà 15% des Français qui déclarent faire leurs courses alimentaires en ligne régulièrement.  Une tendance qui pourrait s’accélérer au vu des changements qui s’opèrent sur le marché. Qui sont ces Français qu’acteurs de la grande distribution et le géant Amazon tentent de s’arracher ?

Début de réponse avec Profiles le nouvel outil de segmentation et de média planning de YouGov.

Nous contacter

 

 

Follow @YouGovFrance

Tweets de @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.