Deux candidats pour deux visions de la France

Deux candidats pour deux visions de la France
par

En plein entre-deux tours d’une campagne présidentielle jugée de mauvaise qualité par plus des deux tiers des Français (71%) et marquée par des débats peu utiles à la prise de décision (56%), nous nous sommes intéressés aux grands thèmes de la vie publique afin d’identifier le candidat qui - selon les Français - incarnerait le mieux chacun des sujets évoqués.

Des thèmes propres à chacun

Perçu comme étant le plus apte à traiter des sujets liés à l’Union européenne (46%), aux affaires internationales (42%) et à la croissance (39%), Emmanuel Macron capitalise sur les thèmes forts de sa campagne. De plus, le candidat d’En Marche ! est également désigné comme étant le candidat du second tour le plus apte à traiter des sujets liés à la dette et aux finances publiques (38%) et à l’éducation (36%). Dans le même temps, Marine Le Pen performe également sur les thèmes forts de sa campagne. Jugée la plus apte sur les sujets liés à l’immigration (54%), à l’insécurité (48%), à la protection sociale (35%) et au chômage (32%), la candidate du Front National capitalise énormément sur ces sujets cruciaux pour les Français.

En effet, 6 Français sur 10 estiment que le chômage devraient être la priorité du / de la prochain(e) président(e) de la République (60%). Juste derrière, plus d’un tiers déclare la même chose pour l’immigration (37%) et la protection sociale (33%), là encore, deux thèmes où Marine Le Pen est jugée la plus apte devant Emmanuel Macron.

Des Français partagés entre Marine le Pen et la possibilité de l’entre soi, du changement et Emmanuel Macron et la possibilité d’ouverture, de continuité. Plus d’un Français sur trois juge Marine Le Pen comme étant la plus à même de changer les choses (39% vs. 25% pour Emmanuel Macron) et de créer un lien de proximité avec la Nation (32% vs. 29% pour Emmanuel Macron). Dans le même temps, plus d’un tiers des Français estime qu’Emmanuel Macron serait le plus à même de représenter la France à l’étranger (46% vs. 24% pour Marine Le Pen) et d’avoir une majorité au parlement (35% vs. 18% pour Marine Le Pen).

Dans ce débat d’opposition de styles, les grands oubliés de la campagne pourraient bien faire office d’arbitre.

Tout d’abord, l’environnement, relégué au second plan depuis la COP 21 et la signature des accords de Paris, semble ne pas avoir trouvé son candidat lors de cette campagne. En effet, près d’un Français sur quatre estime que ni Emmanuel Macron, ni Marine Le Pen ne semblent aptes à traiter de ces sujets (39%). Le logement, autre grand absent des débats, semble également ne pas avoir trouvé son candidat puisque près d’un tiers des Français estime qu’aucun des deux candidats n’est apte à traiter de ce sujet (31%). Enfin, enjeu surprise venu éclabousser la campagne présidentielle, la transparence et l’intégrité politique, devenu bon gré mal gré un enjeu majeur de cette campagne présidentielle, ne semble pas trouver un écho favorable auprès des deux candidats restants (37%).

Les résultats détaillés du Baromètre ici

Retrouvez aussi le palmarès des personnalités

 

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.