Des Français ouverts aux réformes

Des Français ouverts aux réformes
par
sur

Si l’on réformait la Vème République, les Français plébisciteraient le vote obligatoire aux présidentielles, et rejetteraient le retour du septennat unique

En vue des prochaines élections présidentielles de 2017, les propositions de réforme de la Vème République pleuvent. Ces propositions fortes, qui modifieraient en profondeur nos institutions et l’exercice de la démocratie en France, ne recueillent pas toutes les faveurs des Français.

Réformer les modalités du vote aux Présidentielles et encadrer le cumul des mandats dans le temps font partie des priorités des Français

Près de 8 Français sur 10 se disent favorables à ce que le vote blanc soit comptabilisé en tant que suffrage exprimé, lors des élections présidentielles (79% - dont 53% y étant même tout à fait favorables). Dans le détail, cette proposition est approuvée par l’ensemble des franges de l’opinion : plus de 8 sympathisants sur 10 du Centre (86%), du Front de gauche (86%), du PS, EE-LV (82%) et du parti Les Républicains (80%) approuvent cette mesure (pour 75% des Frontistes).

6 Français sur 10 se disent également favorables à ce que le vote soit obligatoire aux élections présidentielles (60% - dont 31% y étant tout à fait favorables). Encore une fois, cette proposition est largement approuvée par la majorité des sympathisants de tous bords politiques : 73% des sympathisants du parti Les Républicains, 72% des Centristes, 70% des sympathisants du Front National, 69% des sympathisants PS, EE-LV et 50% des sympathisants du Front de gauche.

Plus des deux tiers des Français se disent favorables à l’interdiction du cumul des mandats dans le temps (69% - dont 47% y étant même tout à fait favorables). Sans pour autant diviser, cette mesure est mieux accueillie auprès des sympathisants du centre et de la gauche : en effet, 78% des Centristes, 75% des sympathisants PS, EE-LV et 73% des sympathisants du Front de gauche s’y disent favorables alors que dans le même temps, respectivement 65% des sympathisants Front National et des sympathisants du parti Les Républicains souhaitent voir mise en place une interdiction du cumul des mandats dans le temps.

En revanche, d’autres propositions de réforme, comme le retour du septennat ou la suppression du poste de Premier ministre, ne suscitent pas de réel enthousiasme de la part des Français.

Si les Français désirent apporter plus d’encadrement sur les mandats des politiciens, le retour du septennat unique à l’élection présidentielle ne fait pas partie de leurs priorités. En effet, 47% des Français se disent défavorables à cette mesure (pour 41% y étant favorables). A contrario des différentes mesures évoquées, celle-ci fait débat en fonction des proximités partisanes : 58% des sympathisants du parti Les Républicains et 48% des sympathisants PS, EE-LV y sont favorables alors que dans le même temps une majorité des proches du Front de gauche (53%), des Centristes (52%) et des Frontistes (51%) y est défavorable.  

Majoritairement défavorables à sa suppression (53%), les Français affirment leur attachement à la fonction de Premier ministre. Dans le détail, 68% des sympathisants PS, EE-LV, 63% des Centristes et des sympathisants du parti Les Républicains et 51% des sympathisants du Front de gauche sont défavorables à la suppression de la fonction qu’occupe actuellement Manuel Valls. A contrario, une moindre proportion des Frontistes s’y déclare défavorable (47%).

Les résultats détaillés du Baromètre ici

Retrouvez aussi le palmarès des personnalités

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.