L'Euro 2016, une réponse forte face au terrorisme

L'Euro 2016, une réponse forte face au terrorisme
par

Le maintien de L’Euro de football perçu comme la meilleure des réponses face au terrorisme par près des deux tiers des Français

Dans un contexte d’état d’urgence, l’Euro de football débutera le 10 juin en France. Lors de cet événement, des milliers de supporters se réuniront dans les stades mais également dans des « fan zones » pour regarder les matchs.

Si pour près des deux tiers des Français « le maintien de l’Euro est la meilleure des réponses face à la menace terroriste » (63%), les Français n’en oublient pas pour autant la sécurité. En effet, plus de quatre Français sur dix estiment que le dispositif de sécurité prévu pour l’Euro 2016 n’est pas en mesure d’assurer la sécurité de tous ceux qui se rendront dans les « fan zones » (44%). En revanche, ils sont presque autant à se prononcer en faveur du maintien de ces « fan zones » pour les festivités (39%, contre 32% déclarant l’inverse) et, comme un symbole, 7% comptent se rendre dans une des « fan zones » que comptera cet événement.

Dans le détail, les plus jeunes jugent moins sévèrement le dispositif de sécurité prévu dans les « fan zones » : en effet, si 41% des 18-34 ans estiment que les mesures mises en place assureront la sécurité de tous ceux qui se rendront dans les « fan zones », seuls 35% des 35-54 ans et 32% des 55 ans et plus expriment la même opinion. Même constat en ce qui concerne le maintien des « fan zones » : 45% des 18-34 ans se prononcent en faveur du maintien quand une proportion moindre des plus âgés partage le même avis (39% des 35-45 ans et 36% des 55 ans et plus).

Les avis divergent également en fonction de l’appartenance politique, les sympathisants des extrêmes se montrant les plus virulents à l’égard de l’organisation de cet événement. En effet, 29% des Frontistes et 21% des proches du Front de Gauche estiment que l’Euro aurait dû être annulé au regard de la menace terroriste (comparé à 17% des Centristes, 15% des Socialistes et Ecologistes ainsi que 14% des proches du parti Les Républicains). Concernant le dispositif de sécurité prévu pour les « fan zones », on retrouve la même dichotomie : si 45% des proches du PS, EE-LV et 41% des proches du parti Les Républicains jugent ce dispositif en mesure de protéger tous ceux qui se rendront dans les « fans zones », seuls 25% des Frontistes partagent le même avis. 

Prévue comme une répétition générale avant l’Euro de football, la finale de la Coupe de France n’a pas rassuré les Français sur la sécurité dans les stades

Véritable « couac », le dispositif de sécurité en place lors de la dernière finale de la Coupe de France a montré de réelles lacunes. De fait, plus d’un Français sur deux estime que le dispositif prévu pour l’Euro n’est pas en mesure d’assurer la sécurité dans les stades (51%). Malgré cela, plus de quatre Français sur dix estiment improbable (49%) et se disent même défavorables (42%) à ce que certains matchs de la compétition se jouent à huis-clos.

Encore une fois, les jeunes sont les plus optimistes concernant l’efficacité du dispositif de sécurité prévu pour l’euro dans les stades. En effet, plus d’un tiers des moins de 34 ans (35%) estiment que le dispositif de sécurité prévu pour l’Euro 2016 est en mesure d’assurer la sécurité au sein des stades, comparé à seulement 28% des 55 ans et plus. Très sévères, près de trois quarts des Frontistes estiment que le dispositif n’est pas en mesure d’assurer la sécurité au sein des stades pendant l’Euro (73%). En revanche, seule la moitié ou moins des autres franges de l’opinion partagent cet avis (54% des Centristes, 50% des proches du parti Les Républicains, 46% des sympathisants du Front de Gauche et 38% des sympathisants PS, EE-LV).

Un Euro réussi serait l’occasion pour François Hollande d’améliorer son image, notamment au sein de son électorat

Dans les faits, une réussite sportive ou logistique de la France à cette compétition pourrait avoir un effet favorable sur la popularité du Président de la République. Ainsi, 39% des Français estiment que si aucun incident n’est à déclarer pendant cet Euro, cela aura un impact positif sur l’image de François Hollande. Cet avis est particulièrement partagé par les soutiens de l’exécutif, plus d’un sympathisant PS, EE-LV sur deux estimant qu’un déroulement sans accroc de cette grande réunion sportive bénéficiera à la popularité de François Hollande (56%).

Aussi, plus d’un tiers des Français (36%) pensent aujourd’hui qu’une victoire de la France à l’Euro  profitera à l’image de François Hollande. Un avis partagé par plus de la moitié des Socialistes (57%), près d’un sympathisant du Front de Gauche sur deux (47%), 42% des Centristes, 36% des proches du parti Les Républicains et 23% des Frontistes.

Les résultats détaillés ici

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.