Crise migratoire en Europe : les Français mécontents de la passivité des pays Européens

Crise migratoire en Europe : les Français mécontents de la passivité des pays Européens
par

sur

Alors que la crise migratoire occasionnée par l’afflux de migrants en Europe a débouché sur la prise de décision en urgence d’accueillir 120 000 personnes sur le vieux continent, YouGov s’est intéressé à la gestion de cette crise migratoire par les Etats européens. Comment les citoyens Français ont-ils perçu ce bouleversement ? Quels pays ont le mieux géré cette crise selon eux ?

Basé sur une étude menée fin septembre sur un échantillon de 1003 personnes représentatives de la population Française, voici un premier bilan de la perception de l’opinion.

Pour une large majorité des Français, des mesures auraient pu être prises en amont pour éviter une telle crise migratoire

Lorsque l’on demande aux Français si, depuis le début de la guerre civile en Syrie, ils considèrent que les pays Européens auraient pu prendre des mesures pour diminuer le nombre de réfugiés tentant de rejoindre l'Europe, ils sont une grande majorité à répondre par la positive.

En effet, près de 7 Français sur 10 estiment que des « mesures auraient certainement [ou probablement] pu être prises pour réduire le nombre de réfugiés tentant de rejoindre l’Europe » (69%). Seul 20% de la population estime à l’inverse que, qu’il y ait eut des mesures entreprises en amont ou non, elles n’auraient probablement rien changé à la situation actuelle. Et face à un tel constat d’impuissance des nations européennes, les Français semblent blâmer leur dirigeant François Hollande.

En effet, les positions affichées par le Président de la République sur la crise migratoire ne semblent pas avoir convaincu ses concitoyens : seuls 15 % des Français jugent que le Président a bien géré cette situation (dont 1% « très bien » et 14% « plutôt bien »). En tout, plus de la moitié des Français (54%) blâme le chef de l’Etat pour sa gestion de la situation (24% estiment qu’il l’a « plutôt mal » gérée, et 30% « très mal »). A noter qu’un quart des interrogés (25%) estime que François Hollande n’a « ni bien, ni mal » géré cette crise migratoire.  

Bonne et mauvaise gestion de la crise par les pays européens : les Français pointent leur pays du doigt

Au-delà d’évaluer la réaction de leur dirigeant, les Français ont également été interrogés sur la capacité de chaque pays européens à gérer la crise migratoire. Et parmi les plus grands acteurs de cette crise (Allemagne, Grèce, Hongrie, Autriche, Royaume-Uni, Norvège, Suède, Danemark, Finlande), c’est la France qui arrive en tête des pays qui ont le moins bien réagit selon les Français. Ils sont en effet un sur deux (50%) à estimer que leur pays a « plutôt mal » ou « très mal » géré la situation (contre 15% qui considèrent que la gestion française a été bonne).

Dans ce classement des mauvais élèves européens, la Hongrie, qui a récemment construit un mur le long de sa frontière pour empêcher l’afflux de migrants, apparait comme le deuxième pays qui a le plus mal géré la crise migratoire, avec 48% d’opinions négatives parmi les Français (comparé à 16% d’opinions positives). Enfin, la Grèce vient compléter ce trio de mauvais élèves, avec 41% des Français qui pensent que le pays hellénique a mal géré la crise migratoire (11% d’opinions positives).

Si les Français semblent intransigeants envers leur propre pays, ils ont tendance à moins blâmer des pays qui se sont fait plus discret pendant cette crise, et dont les prises de position ont été légèrement moins médiatisées : la Grande-Bretagne et l’Autriche. Concernant la Grande-Bretagne, plus d’un tiers (34%) des Français critiquent la façon dont ce pays a géré la crise migratoire (contre 20% d’avis positifs). La politique de l’Autriche, a quant à elle, suscité des avis plus partagées : 28% des Français ont exprimé leur désapprobation face aux mesures entreprises, alors que dans le même temps 22% ont une opinion positive de la gestion de la crise par l’Autriche.

D’un autre côté, les pays nordiques (Danemark, Suède, Finlande, Norvège), connus pour leur politique d’accueil libérale en faveur des migrants, sont très bien perçus par les Français. En général, ils cumulent moins de 18% d’opinions négatives sur leur gestion de la crise, et une proportion toujours plus importante d’avis positif que d’avis négatifs, quel que soit le pays concerné.

L’Allemagne, quant à elle, est le pays qui suscite le plus de polarisation de l’opinion : c’est le pays qui obtient le plus grand nombre d’avis positif quant à sa gestion de la crise (35% des Français trouvent que notre voisin d’outre-Rhin en a eu une bonne gestion). L’Allemagne est, dans le même temps, mal perçu par une proportion tout aussi importante de l’opinion, 30% des Français déclarant que l’Allemagne avait « plutôt mal » ou « très mal » géré cette crise.

Vous pouvez consulter le détail des résultats en cliquant ici

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par

sur