Le gouvernement perd au centre ce qu'il gagne à gauche

Le gouvernement perd au centre ce qu'il gagne à gauche
par
sur

Baromètre politique  YouGov / Le Huffington Post.

Pour accéder au baromètre

Le premier enseignement de ce baromètre reste la position difficile du gouvernement. Si la popularité du gouvernement semble se stabiliser, les niveaux restent relativement bas. Majoritairement populaire auprès des sympathisants de la majorité (PS et EELV), le gouvernement semble regagner quelques points à la gauche de la gauche (+5 points), et en perdre autant au centre. La focalisation autour du mariage gay, ainsi que l’affaire Depardieu ont permis d’opérer un recadrage à gauche, en focalisant l’attention sur des sujets qui font consensus à gauche, mais moins au centre.

Les marqueurs qualitatifs indiquent une dégradation de la compétence perçue. 26% des sondés estiment que le gouvernement est composé de personnes compétentes (-8 points en un mois), ce qui vient sanctionner ce qui a été perçu comme de nouvelles bourdes (en particulier après le censure du conseil constitutionnel sur la taxe à 75%). Ce chiffre est à mettre en regard des 36% de sondés qui déclarent la même chose à propos de l’UMP.

Il apparait que le principal reproche adressé au gouvernement reste l’absence de ligne claire, puisque seuls 24% des sondés pensent que ‘le gouvernement a une ligne claire dont il ne bouge pas’.

Toutefois, le gouvernement reste vu comme s’adressant à toute la population et pas seulement à ses électeurs par 52 % des sondés, un score relativement bon, qui tranche avec les 29% qu’obtient l’UMP à la même question. De la même façon, le gouvernement est vu comme ayant de bonnes intentions à 41% (contre 37% pour l’UMP).

La majorité reste ainsi vue comme plus rassembleuse que l’opposition, et la polarisation de l’opinion autour du mariage gay n’a semble-t-il pas (encore?) entaché cette image. Le sondage, réalisé entre le 9 et le 13 janvier, ne permet pas de prendre en compte l’effet des opérations au Mali sur l’opinion.

Les personnalités UMP en convalescence.


Pour accéder au classement des personnalités politiques

Jean-François Copé, qui avait accusé une chute spectaculaire lors du dernier palmarès des personnalités semble à peine se remettre des dégâts de la crise UMP sur son image. Avec 46% d’opinions négatives spontanées, il reste la personnalité politique qui recueille le plus d’opinions négatives, juste après Le Pen (père). Son score net était de 36 dans son camp à la veille de l’élection UMP, est n’est plus que de… 0 aujourd’hui.

François Fillon semble relativement mieux s’en tirer, puisqu’il bénéficie d’une image assez positive dans son camp, avec un score net de 37 chez les sympathisants UMP.

Autre chute remarquable ce mois-ci, celle de Ségolène Royale, qui accuse une chute de 10 points. Un retour sur la scène médiatique peu apprécié…en particulier à gauche, puisque c’est chez les sympathisants PS qu’elle effectue son plus gros recul. Si l’affaire du tweet avait paradoxalement permis de redorer son image, son retour aux affaires politiques semble peu apprécié du public. 

 

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par
sur