Les Européens hésitent à demander des augmentations de salaire malgré l'inflation

Les Européens hésitent à demander des augmentations de salaire malgré l'inflation

Du 22 février au 8 mars 2022, YouGov a réalisé un sondage auprès de plus de 19 000 personnes dans 18 pays.

Principal enseignement de cette étude : les travailleurs des plus grandes économies européennes sont parmi les moins susceptibles de demander des augmentations de salaire, malgré la hausse des prix.

En effet, seul 1 travailleur espagnol sur 5 (19%) ou encore 3 travailleurs français sur 10 (30%) prévoient de demander une augmentation de salaire à leur employeur au cours de l’année. En comparaison, ce chiffre s’élève à 40% aux États-Unis et dépasse les 70% en Indonésie, en Inde et aux Émirats arabes unis.

Quel pourcentage d’augmentation les travailleurs sont-ils prêts à demander ?

Au niveau mondial, 35% prévoient de demander une augmentation comprise entre 2,1% et 5%, un chiffre qui atteint 44% en France.

De plus, parmi les Français qui prévoient de demander une hausse de salaire, on note que 24% souhaitent une revalorisation supérieure à 5%.

Si l’ampleur des augmentations varie d'un pays à l'autre, les raisons de ne pas en demander sont très similaires. Dans tous les pays, à l'exception du Danemark, la majorité des travailleurs ne demandant pas d'augmentation car ils pensent qu’il n'y a aucune chance que leur employeur leur accorde.

La modération des demandes est d'autant plus frappante lorsqu'on la compare à la montée en flèche du coût de la vie dans de nombreux pays, la hausse des prix de l'énergie et les problèmes d'approvisionnement liés aux pandémies ayant fait exploser les factures des ménages. Environ 90% des personnes sondées en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni - qui sont parmi les moins susceptibles de demander une augmentation de salaire - déclarent que le coût de la vie a augmenté au cours des 12 derniers mois. A noter : en France, ce chiffre s’établit à 80%.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 22 février au 8 mars 2022 auprès de 19 673 personnes dans 18 pays (Allemagne, France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Pologne, Suède, Danemark, Mexique, Australie, Chine, Hong Kong, Singapour, Indonésie, Inde, Emirats arabes unis, Canada, Etats-Unis). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas.

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.