L’impact de la médiatisation sur la notoriété des sportives françaises

L’impact de la médiatisation sur la notoriété des sportives françaises

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, YouGov a réalisé un sondage pour l'Observatoire du Sport Business sur la médiatisation des femmes dans le milieu sportif. Et le constat est sans surprise : les sportives les plus médiatisées sont les plus connues du grand public.

En effet, parmi les dix sportives en activité proposées, c'est Alizée Cornet qui est la plus citée (34%). La joueuse de tennis vient de réaliser son plus beau parcours à l'Open d'Australie en atteignant les quarts de finale du tournoi.

Le palmarès semble moins impactant que la médiatisation pour être connues

Pour preuve, la cycliste Pauline Ferrand-Prévot et son palmarès exceptionnel : en  2014, elle devient la première Française championne du monde sur route, dix-neuf ans après Jeannie Longo. Elle a aussi remporté les titres mondiaux en cyclo-cross et VTT cross-country. A 23 ans elle est devenue la première cycliste de l'histoire, hommes et femmes confondus, à détenir simultanément un titre mondial sur les trois disciplines. Pourtant elle n'est connue que par 14% des sondés.

D’autre part, 44% des personnes interrogées disent ne connaître aucune des sportives citées : parmi les sportives proposées figuraient notamment la capitaine des Bleues du foot, Wendie Renard, la gardienne de l'équipe de France de handball Cléopatre Darieu, la biathlète championne olympique Justine Braisaz.

8 Français sur 10 favorables à davantage de retransmissions de compétitions sportives féminines sur le service public

Pour favoriser l'émergence de personnalités féminines (qu'elles soient championnes, consultantes ou journalistes) du sport, 79% des Français sont favorables à ce que les médias publics France Télévision et Radio France intègrent davantage de retransmissions de compétitions sportives féminines. Pour rappel, la Coupe du monde de football féminin qui s'est déroulée en France, en 2019, avait établi des records d'audience. La compétition avait été suivie par plus d'un milliard de personnes dans le monde. Les Bleues s'étaient malheureusement arrêtées en quart de finale, battues par les Américaines, futures championnes du monde.

Autre idée proposée et qui récolte 75% des voix des sondés : une co-présentation homme-femme pour les événements sportifs quels qu'ils soient comme le fait déjà la chaîne L’Equipe avec le duo Candice Rolland et Yoann Riou qui commentent les matchs de football masculins.

De même, 79% des personnes interrogées sont favorables à ce qu'une femme dirige une fédération sportive, 78% une ligue sportive, 72% une équipe masculine d'un club et 71% une équipe nationale masculine. 

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 11 au 13 mars 2022 auprès de 1 007 personnes représentatives de la population nationale française âgée d’au moins 18 ans. Le sondage a été effectué en ligne sur le panel propriétaire YouGov France.

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.