Les Français fêteront-ils Halloween cette année ?

Les Français fêteront-ils Halloween cette année ?
par

Si comme chaque année, Halloween aura lieu le 31 octobre, la crise sanitaire et les différentes mesures gouvernementales pourraient bien démotiver un grand nombre de Français. Nous avons réalisé une étude, en partenariat avec Nielsen, afin de mesurer l’impact du COVID-19 sur Halloween cette année.

Les Français ont-ils l’habitude de fêter Halloween ?

D’après notre étude, 38% des Français ont l’habitude de fêter Halloween et une personne sur dix (10%) affirme même être au rendez-vous chaque année. Pourtant, cette fête annuelle ne fait pas l’unanimité puisque 62% avouent ne jamais célébrer l’événement, un chiffre qui grimpe à 75% chez les 55 ans et plus.

A contrario et sans surprise, Halloween rencontre un réel engouement auprès des 18-34 ans et des Français vivant avec au moins un enfant de moins de 18 ans (54%).  

Halloween dans un contexte de crise sanitaire

La semaine d’Halloween est incontournable pour la catégorie confiserie mais également pour la grande distribution dans son ensemble, se positionnant dans le top 10 du classement annuel des meilleures semaines, avec environ 1,3 milliard de ventes réalisées en produits de grande consommation (source Nielsen).​

Néanmoins, les habitués semblent mitigés à l’idée de fêter Halloween cette année. En effet, si 46% des Français qui ont l’habitude de fêter Halloween déclarent avoir l’intention de le faire cette année, 51% restent sceptiques. Une réticence qui s’observe particulièrement chez les plus âgés : 63% des 55 ans.

La principale raison avancée par les Français est la peur du virus (50%).

Parmi les autres raisons citées : 25% des Français considèrent que cette année Halloween sera trop différente des autres années, 20% pensent que cette fête perd de son sens et enfin 13% évoquent des raisons financières.

Quel engouement pour les confiseries cette année ?

Plus d’un tiers des Français (37%) déclare acheter des confiseries chaque année à l’occasion d’Halloween afin d’en distribuer. A l’inverse, 15% des Français n’en achètent jamais.

Si 66% des Français ayant l’habitude d’acheter des confiseries pour Halloween souhaitent renouveler ces achats cette année, 30% ont l’intention de revoir les dépenses à la baisse et 25% envisagent d’y renoncer.

Pour quelles raisons les Français ont-ils l'intention d'acheter moins de bonbons/friandises, voire de ne pas en acheter cette année ?

  • 46% veulent éviter les contacts par peur du COVID-19
  • 36% anticipent un nombre de visiteurs moins élevé que les années passées
  • 16% souhaitent économiser de l’argent

 

Les changements attendus cette année par rapport à l’année dernière

Malgré le contexte sanitaire, 2 personnes sur 3 (66%) ont l’intention de faire leurs achats d’Halloween en magasin cette année (22% comptent privilégier les achats en ligne et 12% ne savent pas encore).

Pour autant, on observe qu’une majorité a l’intention de changer ses habitudes. Seuls 26% des sondés ne comptent effectuer aucun changement.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 14 au 16 octobre 2020 auprès de 2 040 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par