Etude YouGov x Imperial College London #4 – impact de la crise du COVID-19 sur la vaccination

Etude YouGov x Imperial College London #4 – impact de la crise du COVID-19 sur la vaccination
par

YouGov s'est associé à des experts en santé publique de l'Institute of Global Health Innovation (IGHI) de Imperial College London pour aider les professionnels de la santé du monde entier à limiter l'impact de l’épidémie de COVID-19. L'enquête en cours se déroule dans 29 pays et permet de déterminer dans quelle mesure les citoyens de chaque pays adoptent certains comportements pour lutter contre la crise sanitaire. YouGov met à la disposition de toutes les institutions de santé publique et universitaires du monde entier des données anonymes sur les répondants de tous les pays étudiés via Github.

Pour cette nouvelle analyse, nous nous sommes intéressés au sujet des vaccinations dans 14 pays du monde. Dans le contexte de crise sanitaire lié au COVID-19, les populations se sont-elles moins vaccinées ? Et si oui, pour quelles raisons ?

Report ou annulation de vaccination

Parmi les pays étudiés, le Vietnam est celui où l’on constate le plus grand nombre de reports et d’annulations de vaccinations à cause du COVID-19 : 18% de la population, soit près d’1 personne sur 5 est concernée. En Europe, ce taux oscille entre 3% au Royaume-Uni et en Finlande et 7% en Espagne. En France, on observe un taux de report / annulation de 5%.

L'impact au sein des foyers

Dans certains pays, la majorité des reports et annulations ont concerné des enfants. C’est notamment le cas aux Etats-Unis (64%) et au Vietnam (68%).

A l’inverse, en Australie et en Allemagne, ce phénomène a nettement moins impacté les mineurs (respectivement 32% et 34%) que les adultes (respectivement 80% et 77%).

En France, on observe que 57% des reports et annulations ont touché des enfants, et 39% ont impacté les adultes.

Les raisons du report / de l'annulation

Pour 15% des foyers Britanniques, le fait que le gouvernement ait déclaré que les habitants devaient limiter leurs sorties aux services essentiels a été la principale raison du report ou de l’annulation d’une vaccination. Au sein de ce pays, préserver les services de santé pour ceux qui en ont vraiment besoin n’est cité que par 2% de la population seulement. En Allemagne, il s’agit à l’inverse de la principale raison avancée (22%).

 

L’inquiétude à l’idée d’attraper le virus sur le lieu de vaccination a également été un frein majeur : 21% à Singapour, 15% en France et en Australie.

Apprenez-en davantage sur l'enquête internationale YouGov x Imperial College London ou téléchargez les données brutes via Github.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 11 au 25 mai 2020 auprès de 14 016 personnes dans 14 pays (Italie, Espagne, Inde, Royaume-Uni, France, Australie, Finlande, Danemark, Allemagne, Philippines, Vietnam, Etats-Unis, Singapour et Malaysie). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine, et en Inde, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

Analyse également disponible en exclusivité média sur linternaute.com

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par