Tracker COVID-19 #7 : suivi en continu des comportements des populations dans 26 pays dans le monde

Tracker COVID-19 #7 : suivi en continu des comportements des populations dans 26 pays dans le monde

Chaque semaine depuis fin février, YouGov partage gratuitement des insights liés au tracker COVID-19.

Le niveau de peur de contracter le COVID-19

Une fois de plus, la crainte de la contamination reste élevée dans la majorité des 26 pays couverts par l’étude. L’évolution la plus importante est observée en Finlande, où la proportion de personnes redoutant d'attraper le virus a chuté de 8 points en passant de 32% à 24% entre le 19 et le 26 avril. Le Danemark et le Canada ont également enregistré des baisses respectives de 7 points (40%) et 6 points (59%).

 

Le niveau d’inquiétude des Français lié au COVID-19 remonte cette semaine : en effet, le déconfinement approchant, 63% des Français ont peur d’attraper le Covid-19 (+4 points par rapport à la vague précédente).

La gestion de la crise par le gouvernement

En France, l’annonce du plan de déconfinement par le Premier Ministre Edouard Philippe ne semble pas avoir suffi à satisfaire les Français et à inverser la tendance. Tout comme les semaines précédentes, les Français font partie des populations qui approuvent le moins la gestion de crise du gouvernement (34%), avec les Japonais (39%) et les Espagnols (42%).

 

A noter : les Américains sont partagés - 47% jugent que le gouvernement gère bien la situation, et 47% affirment l’inverse. Dans tous les autres pays, les citoyens sont beaucoup plus enclins à penser que leurs dirigeants gèrent bien la crise plutôt que l’inverse.

Les plus fortes évolutions ont eu lieu en Scandinavie : la Suède a vu augmenter de 7 points le nombre de personnes qui approuvent l’action du gouvernement (64%), tandis que le Danemark a connu une baisse de 6 points mais conserve un niveau élevé (82%).

L’impact du COVID-19 sur les comportements

  • Le port du masque dans les lieux publics
 

Lors d'une conférence de presse tenue jeudi 30 avril, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que les masques seraient "utiles" dans le cadre du déconfinement – un discours en désaccord avec les commentaires faits par son propre Ministre de la santé deux jours plus tôt.

Dans la plupart des pays, le nombre de personnes qui portent un masque dans les lieux publics est corrélé à la proportion de personnes qui ont peur d'attraper la maladie. Au Royaume-Uni, bien que le niveau de peur d'attraper le virus (55%) et le nombre de personnes contaminées soit élevé, on observe que les Britanniques sont encore peu nombreux à déclarer porter un masque (13%).

En parallèle, en France, le port du masque est adopté par de plus en plus de personnes : plus d’1 Français sur 2 déclare porter un masque dans les lieux publics (+9 points par rapport à la semaine dernière).

A l’inverse, c’est en Scandinavie que les taux d'utilisation des masques sont les plus faibles, entre 3% et 5%. Cependant, on recense beaucoup moins de cas de COVID-19 dans ces pays : entre 5 000 et 22 000, contre plus de 191 000 cas au Royaume-Uni.

Les mesures soutenues pour lutter contre le COVID-19

  • La distribution gratuite de masques à tous les habitants
 

Bien que l’allocution du Premier ministre britannique ne semble pas avoir entrainé une utilisation plus massive de masques (13%), le nombre de Britanniques qui affirme que le gouvernement devrait fournir ces masques gratuitement a augmenté de 10 points, pour atteindre 42% le 1er mai.

En France, alors que des masques grands publics sont maintenant commercialisés en pharmacie, chez les buralistes ou encore en supermarchés, cette mesure est toujours aussi soutenue (80%).

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée auprès de plus de 27 000 personnes dans 26 pays. Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine, Thaïlande, Inde et Indonésie, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par