Baromètre politique YouGov / HuffPost Fev. 2014

Baromètre politique YouGov / HuffPost Fev. 2014
par
sur

François Hollande et son gouvernement déboutés

Les opinions défavorables du Président et de son gouvernement sont en hausse de 4 points de pourcentage en février, et atteignent respectivement 77% et 80%.

Cette évolution peut s’expliquer, notamment, par les facteurs suivants: François Hollande paierait les rumeurs sur sa liaison et le discrédit international qui a pu être prêté à la France du fait de l’affaire Gayet. Le gouvernement quant à lui subirait les conséquences de la non-inversion de la courbe du chômage ainsi que de son recul sur la réforme de la famille. Un flou politique ressenti par les Français, qui ne sont plus que 19% à considérer que « Le gouvernement a une ligne claire », en baisse de 3 points depuis janvier.

La popularité de Jean-Marc Ayrault, elle, s’est stabilisée à 15% d’opinions positives (14% en janvier dernier).

L’état de l’économie inquiète les Français

A l’échelle nationale, le chômage et l’emploi restent la première préoccupation des Français (38%), suivies désormais de la protection sociale (13%), qui passe devant les impôts (12%) et la dette/les finances publiques ou encore l’immigration (tous deux à 8%).

Des chiffres à mettre en perspective avec la perception de la santé économique du pays : 82% de la population pense que l’économie française est en mauvais état, en hausse de 4 points depuis janvier. C’est notamment la gestion de l’économie du gouvernement qui est vue comme globalement mauvaise par 82% des Français, un chiffre en hausse de 5 points par rapport à janvier. Seuls 13% d’entre eux estiment comme bonne la gestion gouvernementale de l’économie, en baisse de 3 points depuis le mois dernier.

Les municipales se joueront sur fond de tension économique

Nous retrouvons ces inquiétudes concernant les questions économiques dans les enjeux des prochaines élections municipales. A la question « Quel est votre principal sujet de préoccupation pour ces élections municipales? », les Français répondent à 31% le chômage, suivi par les impôts (18%) et les finances publiques (10%).

Malgré une grande similarité entre les sujets de préoccupation nationaux et locaux, les électeurs municipaux (c’est-à-dire les 77% disant qu’ils iront probablement ou certainement voter lors des prochaines élections municipales) estiment leur vote davantage motivé par les enjeux locaux (63%) que nationaux (22%).

Concernant les effets de ces municipales sur la ligne gouvernementale, 50% des Français considèrent que cette prochaine échéance électorale n’aura que peu d’impact sur la politique du gouvernement. Trente-six pour cent estiment à l’inverse que les résultats de ces municipales auront un impact sur la ligne gouvernementale.

Echantillon de 1100 personnes, représentatif de la population française, méthode des quotas.

Le sondage a été réalisé sur internet du 6 au 10 février 2014. Tous les chiffres sont – sauf mention contraire – de YouGov France

Pour accéder aux résultats complets du Baromètre

Pour accéder aux résultats complets du Palmarès des personnalités 


Crédit GETTY : Francois Durand

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par
sur