Energie nucléaire : qu’en pensent les Français ?

Energie nucléaire : qu’en pensent les Français ?

En Europe, le nucléaire ne fait pas l’unanimité. S’il représente 70,6% de la production d'électricité en France, l’Allemagne essaie de l’abandonner progressivement.

Une nouvelle étude européenne, également réalisée aux États-Unis, montre qu'il existe une confusion évidente quant à la propreté de l'énergie nucléaire.

Une majorité d’Espagnols pensent que cette énergie produit des niveaux modérés ou élevés d'émissions de carbone. 4 Français sur 10 (40%) en sont également convaincus.

Ces idées reçues selon lesquelles l'énergie nucléaire émet des niveaux considérables d'émissions de carbone pourraient être à l'origine de l'opposition à la filière nucléaire chez certaines personnes. Les données montrent que, dans la plupart des pays, moins les citoyens souhaitent que l'énergie nucléaire joue un rôle dans le mix énergétique national, plus ils sont susceptibles de penser qu'elle produit des niveaux modérés ou élevés de carbone.

Les citoyens pensent-ils que l'énergie nucléaire est inoffensive ?

La perception de la fiabilité de l'énergie nucléaire est également très différente selon les pays. Les personnes qui considèrent l'énergie nucléaire comme dangereuse sont beaucoup moins nombreuses en Suède (25 %) et au Danemark (29%) que dans les autres pays (46-52%). L'Italie fait figure d'exception, puisque 64% des Italiens considèrent que cette technologie est dangereuse. A noter : lors d'un référendum en 1987, les Italiens ont voté en faveur de l'élimination progressive de l'énergie nucléaire, qui s'est achevée en 1990.

Le fait que de nombreuses personnes considèrent l'énergie nucléaire comme dangereuse n'est pas surprenant, compte tenu des catastrophes très médiatisées comme Tchernobyl (qui a motivé l'abandon progressif de l'énergie nucléaire en Italie), Three Mile Island et, plus récemment, Fukushima au Japon (qui a incité l'Allemagne à renoncer à l'énergie nucléaire).

L'énergie nucléaire est-elle nécessaire pour lutter contre le changement climatique ?

Malgré les préoccupations en matière de sécurité, la plupart des pays interrogés sont favorables à l'intégration du nucléaire dans leur mix énergétique. À l'exception du Danemark, où les citoyens sont très divisés (40% pour et 37% contre), une majorité considère que le nucléaire a un rôle à jouer.

Les Français sont les plus enthousiastes : 75% d'entre eux estiment que le nucléaire est important, contre seulement 9% qui ne veulent pas de production nucléaire.

Même en Allemagne, qui est en train de démanteler ses centrales nucléaires, 53% des personnes interrogées souhaitent que le nucléaire fasse partie des ressources énergétiques, contre 28% qui veulent l'éliminer.

Lorsqu'il s'agit de savoir si l'énergie nucléaire est une nécessité pour la transition écologique, les avis sont plus partagés. Les Italiens et les Danois sont beaucoup plus enclins à estimer qu'ils peuvent réduire leurs émissions de carbone sans avoir recours à cette énergie.

Les autres pays ont tendance à croire que le nucléaire sera une nécessité. En France, 53% des personnes interrogées pensent que le nucléaire sera nécessaire pour satisfaire les besoins énergétiques si le pays renonce aux énergies fossiles, contre 35% qui ne sont pas d'accord.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 10 au 22 novembre auprès de 9 882 personnes dans 8 pays (Allemagne, France, Italie, Espagne, Danemark, Suède, Grande-Bretagne, Etats-Unis). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas.

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par