Comment les Français réagiraient-ils au coming-out d'un membre de leur famille ?

Comment les Français réagiraient-ils au coming-out d'un membre de leur famille ?
par

Une nouvelle étude YouGov réalisée dans huit pays occidentaux révèle les différences d'attitude à l'égard des communautés LGBTQ+.

En France, 7% de la population s'identifie comme LGBTQ+, et près de quatre personnes sur dix (38%) sont proches de quelqu'un qui s'y identifie. A l’inverse, 49% des Français n'ont aucune relation personnelle avec la communauté LGBTQ+.

Parmi les pays étudiés, l'Espagne compte la plus forte proportion de personnes s'identifiant comme LGBTQ+ (10%). La majorité des Espagnols hétérosexuels (55%) ont également un parent ou un ami proche qui fait partie de cette communauté. Seule une personne sur trois (33%) n'a aucune relation personnelle avec des personnes non-binaires, transgenres, bisexuelles, gays ou lesbiennes.

Les Français sont les moins tolérants

D’après les résultats de notre étude, les Français sont les moins susceptibles de répondre favorablement au coming-out gay, lesbien ou bisexuel d’un proche (57%). En cas de révélation transgenre ou non-binaire, seules 47% des personnes interrogées réagiraient positivement.

De plus, on observe un écart important avec les autres pays européens : en Espagne, 91% des personnes interrogées affirment qu'elles répondraient favorablement au coming-out gay, lesbien ou bisexuel d'un membre de leur famille. Le Royaume-Uni et l’Italie arrivent respectivement en 2ème et 3ème position, avec 85% et 82% de personnes favorables.

Méthodologie :

Etude RealTime réalisée du 7 au 14 juin 2021 auprès de 10 175 adultes dans 8 pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Danemark, Suède, Etats-Unis). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par