La plupart des Européens préfèreraient annuler leurs vacances plutôt que se mettre en quarantaine

La plupart des Européens préfèreraient annuler leurs vacances plutôt que se mettre en quarantaine
par

Alors que l'industrie du voyage est déjà sous tension, un nouveau sondage YouGov Eurotrack réalisé en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France, au Danemark et en Suède révèle l'impact des restrictions COVID-19 sur les projets de vacances des citoyens.

Au sein des cinq pays étudiés, moins d’un tiers des populations poursuivraient leurs projets de vacances si elles devaient être mises en quarantaine à leur retour : 29% des Français, 26% des Britanniques, 14% des Danois, 11% des Suédois et 10% des Allemands.

Alors qu’une majorité annulerait ses vacances dans un tel cas de figure, une mise en quarantaine obligatoire sur le lieu de destination des vacances est encore plus décourageant. En effet, 9 voyageurs sur 10 en Grande-Bretagne (93%), en Allemagne (89%), au Danemark (91%) et en Suède (91%) annuleraient "probablement" ou "sans aucun doute" leurs projets s'ils devaient être mis en quarantaine à leur arrivée. Ce chiffre est inférieur en France, mais atteint tout de même 76%.

 

Le fait que le gouvernement déconseille de se rendre dans un pays donné - même s'il n'y a pas d'interdiction totale - suffirait également à dissuader une grande partie des vacanciers. 8 personnes sur 10 au Danemark (85%), en Suède (80%) et en Grande-Bretagne (83%) annuleraient leurs projets dans un tel cas de figure. Il en va de même pour 74% des Allemands et 70% des Français.

La mesure la moins susceptible de freiner les touristes potentiels est le port du masque dans tous les lieux publics fermés (magasins, hôtels…). Néanmoins, cela découragerait plus de 6 Danois et Suédois sur 10 (61% et 65%). A contrario, seul un quart des voyageurs français (26%) annuleraient leurs vacances à l’étranger pour cette raison.

Globalement, on constate que les Français sont les moins enclins à annuler, tandis que les Danois et les Suédois sont les plus susceptibles de le faire.

Accédez aux résultats complets ici

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 13 au 23 juillet auprès de 6 717 personnes dans 5 pays (Grande-Bretagne, Allemagne, France, Danemark, Suède). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par