Résultats du Baromètre YouGov France / Le HuffPost / CNews d'Avril 2019

Résultats du Baromètre YouGov France / Le HuffPost / CNews d'Avril 2019
par

La cote de popularité du Premier ministre remonte ce mois-ci

Dans un contexte toujours marqué par le mouvement des « gilets jaunes », Edouard Philippe continue de gagner des points de popularité et creuse l’écart avec le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, qui connait, quant à lui, une tendance similaire mais plus mesurée.

Avec 25% d’opinions favorables, la popularité du Président de la République est stable (+ 1 point par rapport au mois dernier). Il continue de gagner des points auprès des sympathisants de Gauche, même si ces derniers restent assez mesurés (26% d’opinions favorables, +7 points). Auprès des sympathisants de Droite, Emmanuel Macron, qui affichait une tendance à la baisse jusqu’alors, semble ce mois-ci redresser la barre (31% d’opinions favorables, +6 points). Cependant, auprès des autres partis, la cote de popularité du chef de l’Etat semble, à l’inverse, chuter. En effet, Emmanuel Macron perd 6 points auprès des sympathisants du Centre (73% d’opinions favorables) et affiche toujours de très faibles scores auprès des sympathisants de l’Extrême gauche (7% d’opinions favorables, -1 point) et de ceux de l’Extrême droite (7% d’opinions favorables, -3 points).

Contrairement à Emmanuel Macron, Edouard Philippe voit sa cote de popularité augmenter ce mois-ci (27% d’opinions favorables, +3 points). Les signaux sont au vert auprès de l’ensemble des franges de l’opinion, excepté au Centre. En effet, le Premier ministre voit sa cote de popularité augmenter auprès des sympathisants de Droite (39% d’opinions favorables, +10 points) et de Gauche (31% d’opinions favorables, +7 points). Il en va de même au sein des partis à l’extrémité de l’échiquier politique, même si les scores demeurent globalement très faibles : le chef du gouvernement parvient à gagner quelques points auprès des sympathisants d’Extrême droite (15% d’opinions favorables, +1 point) et d’Extrême gauche (9% d’opinions favorables, +2 points). Néanmoins, tout comme Emmanuel Macron, le Premier ministre perd ce mois-ci 6 points d’opinions favorables auprès des sympathisants du Centre (71%).

Ce mois-ci, la « protection sociale » reste en tête des préoccupations des Français en politique (21%, stable). Derrière, le « chômage et l’emploi » (18%, stable), l’« immigration» (10%, -3 points) et l’ « environnement » (10%, +1 point) complètent le podium.

A l’instar du chef de l’Etat, la cote de popularité du gouvernement est stable

Avec 23% d’opinions favorables, le gouvernement gagne un point de popularité ce mois-ci. Dans le détail, l’équipe gouvernementale affiche de bonnes progressions auprès des sympathisants de Droite (30% d’opinions favorables, +9 points) et de Gauche (23% d’opinions favorables, +5 points). En revanche, elle connait une tendance à la baisse au sein du Centre (70% d’opinions favorables, -6 points), tout comme auprès des partis situés à l’extrémité de l’échiquier politique, au sein desquels les scores restent très bas (9% d’opinions favorables, -3 points auprès des sympathisants d’extrême Droite ; 7% d’opinions favorables, - 2 points auprès des sympathisants d’extrême Gauche).

Le gouvernement est stable sur la grande majorité des items testés. En effet, près de la moitié des Français estime que le gouvernement a « une ligne claire, dont il ne bouge pas » (49%, +1 point)  et qu’il est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays » (48%, -3 points). Ensuite, plus d’un tiers pense que le gouvernement « a de bonnes intentions, même s’[ils] ne [sont] pas toujours d’accord avec ses positions » (35%, stable). De plus, près de 3 Français sur 10 estiment qu’il « va de l’avant, et propose des mesures modernes » (29%, +1 point) et « s’adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs » (27%, +1 point). Enfin, moins d’un quart des Français déclare que le gouvernement est « composé de personnes compétentes » (22%, -3 points), que « la société qu’[il] prône est globalement celle dans laquelle [ils] souhaitent vivre » (21%, stable) et qu’il « protège les intérêts des personnes comme [elles] » (16%, +2 points).

Même constat pour le parti Rassemblement National qui parvient à se stabiliser sur l’ensemble des items. Plus d’un tiers des Français estime que le Rassemblement National a « une ligne claire, dont il ne bouge pas » (39%, +1 point), qu’il est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays » (35%, -1 point), qu’il a « de bonnes intentions, même s’[ils] ne [sont] pas toujours d’accord avec ses positions » (34%, stable). Ensuite, 32% des Français estiment qu’il s’adresse « à toute la population, pas seulement à ses électeurs » (32%, -2 points). Enfin, moins de 3 Français sur 10 pensent qu’il « protège les intérêts des personnes comme [elles] » (26%, -1 point) et qu’il « va de l’avant, et propose des mesures modernes » (26%, -1 point). Moins d’un quart déclare que « la société qu’[il] prône est globalement celle dans laquelle [ils] souhaitent vivre » (24%, -1 point) et qu’il « est composé de personnes compétentes » (23%, +1 point).

Les résultats détaillés du Baromètre ici

Retrouvez aussi le palmarès des personnalités

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.