Les Européens sont-ils favorables à l'adhésion de l'Ukraine à l'UE ?

Les Européens sont-ils favorables à l'adhésion de l'Ukraine à l'UE ?

Une nouvelle étude YouGov a permis de mettre en évidence l’opinion des Français, des Allemands, des Italiens et des Espagnols en ce qui concerne l'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Les Espagnols sont les plus favorables à l'adhésion de l'Ukraine : 6 personnes sur 10 (60%) souhaitent que le pays réjoigne l'Union. Seuls 14% y sont oppposés.

En parallèle, une majorité relative d'Allemands (46%), d’Italiens (45%) et de Français (42%) partagent cet avis. A l’inverse, 30% des citoyens de chacun de ces pays sont opposés à l’adhésion de l’Ukraine.

L’opinion a basculé en faveur de l'adhésion en France et en Allemagne

L’opinion a significativement évolué en France et en Allemagne depuis 2018. À l'époque, seuls 22% des Français et 30% des Allemands pensaient que l'Ukraine devait être autorisée à intégrer l'UE. A l'inverse, 49% des Français et 47% des Allemands y étaient opposés

S'il est possible que les attitudes aient évolué au cours de la période intermédiaire avant le début du conflit, tout porte à croire que l'invasion russe a fortement influencé les Européens.

Bien que le score net de la plupart des pays ait progressé depuis 2018, l'évolution de l'Ukraine est particulièrement marquée. En France, le score net passe de -27 à +12, soit une hausse de 39 points, éclipsant la deuxième plus forte augmentation (Albanie, +21 points).

De même, en Allemagne, l'augmentation de 33 points du soutien net à l'adhésion de l'Ukraine devance largement la Turquie, qui enregistre une hausse de 21 points.

La même étude révèle également que le soutien net à l'adhésion de la Russie a considérablement diminué depuis 2018, passant de -40 à -69 en France, et de -35 à -60 en Allemagne.

A noter : hormis l'Ukraine, 3 pays bénéficient d’un soutien important. Il s’agit de la Norvège, de la Suisse et de l'Islande - l’adhésion de ces pays est soutenue par la majorité des Français et des Allemands, même si on observe une légère diminution du score net en Allemagne depuis 2018.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 9 au 21 mars 2022 auprès de 5 621 personnes dans 4 pays (France, Allemagne, Italie, Espagne). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas.

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.