Tourisme : les restrictions liées au Covid-19 sont-elles claires ?

Tourisme : les restrictions liées au Covid-19 sont-elles claires ?
par

Dans le cadre d'une étude internationale réalisée dans 17 pays, nous avons demandé à près de 19 000 personnes dans quelle mesure les directives de leur gouvernement en matière de voyages étaient claires ou confuses.

Au niveau mondial, 39% des répondants considèrent que les consignes fournies aux voyageurs entrant et sortant de leur pays ne sont pas claires. Cependant, l'étude révèle des différences significatives entre les régions, notamment entre l’Asie-Pacifique et l'Europe.

Un Américain sur cinq n'a pas entendu parler des directives et des restrictions concernant les voyages

Les États-Unis exigent que tous les voyageurs qui entrent dans le pays par avion présentent un test Covid-19 négatif, ainsi qu'une preuve de leur guérison dans le cas où ils auraient contracté le virus au cours des 90 derniers jours. Si un peu plus d'un tiers des Américains considère que ces règles sont claires (35%), 29% les trouvent floues. Nos données montrent également qu'une grande partie des Américains n'ont pas du tout connaissance des limitations imposées par leur gouvernement (22%). 

Selon les Européens, les consignes de voyage ne sont pas claires

Des consignes de voyage strictes sont en vigueur dans de nombreux pays européens. Au Royaume-Uni, il est conseillé de ne pas se rendre dans les pays figurant sur la liste orange ou rouge afin de réduire la propagation de nouvelles souches du virus. En Espagne, il est obligatoire de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test négatif, tandis que les voyageurs entrants au Danemark sont obligés de se soumettre à un test Covid-19 et à une quarantaine de 10 jours.

Partout en Europe, à l’exception de la Pologne, les populations sont plus susceptibles de trouver les consignes floues que claires. En effet, les résultats de l'étude indiquent que plus de la moitié de la population en Espagne (58%), au Royaume-Uni (56%), ou encore en France (52%) estime que ces directives manquent de clarté.

La majorité des personnes interrogées dans les régions APAC et MENA trouvent que les directives et les limitations sont claires

Contrairement aux Européens, les habitants des régions APAC et MENA considèrent que les consignes de voyage relatives au COVID-19 sont claires et faciles à comprendre. Aux Émirats arabes unis, sept personnes sur dix (70%) affirment que les consignes sont claires. Malgré les changements fréquents concernant les interdictions de voyager en avion vers certains pays ou les exigences en matière de vaccination, une majorité d'Indiens indique également que les instructions de voyage sont claires (64%). De même, plus de la moitié des Singapouriens (56%) et des Australiens (56%) sont de cet avis.

Pour en savoir plus sur l’impact de la crise sanitaire sur l’industrie du voyage, téléchargez notre livre blanc ici.

Cliquez ici pour recevoir tous les mois des insights sur le secteur “Travel”.

Méthodologie :

Etude Omnibus auprès de 18 983 personnes dans 17 pays (Chine, Hong Kong, Indonésie, Singapour, Australie, Inde, Emirats arabes unis, Danemark, France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Suède, Etats-Unis, Pologne, Mexique). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne en juin 2021. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. Dans 2 pays, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne : Hong Kong, Indonésie. Dans 2 pays, les échantillons sont représentatifs de la population urbaine : Inde, Mexique.

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par