Résultats du Baromètre YouGov France / Le HuffPost de Juillet 2020

Résultats du Baromètre YouGov France / Le HuffPost de Juillet 2020
par

Le Premier ministre creuse un peu plus l’écart avec le Président Emmanuel Macron.

Plusieurs semaines après le déconfinement et dans un contexte marqué par le second tour des municipales (marqué par la poussé verte) et la fin de la convention citoyenne, Emmanuel Macron et son Premier ministre affichent une tendance encore une fois positive.

Avec 29% d’opinions favorables, le Président Emmanuel Macron gagne un point par rapport au mois de juin. Dans le détail, il parvient à gagner des points sur la quasi-totalité franges de l’opinion. Le Président de la République gagne, tout d’abord, 4 points auprès de l’Extrême Droite (12% d’opinions favorables) et même 11 points auprès de la Droite modérée (43% d’opinions favorables). Même constat auprès des sympathisants du Centre, avec 81% d’opinions favorables (+3 points). En revanche, c’est à gauche que le constat est plus contrasté : s’il enregistre un gain auprès de l’Extrême Gauche (13% d’opinions favorables, +4 points), le chef de l’Etat chute lourdement auprès des sympathisants de la Gauche modérée (24% d’opinions favorables, -9 points).

De son côté Edouard Philippe enregistre, après sa hausse historique du mois dernier, une hausse plus modérée cette fois-ci. En effet, le Premier ministre gagne ce mois-ci 2 points supplémentaires (44% d’opinions favorables). Dans le détail, la tendance est assez similaire à celle du Président. En effet, si une légère baisse est à observer auprès de la Gauche modérée (46% d’opinions favorables, -3 points), le Premier ministre enregistre une hausse sur l’ensemble des autres franges de l’opinion. Il gagne tout d’abord 1 point auprès de l’Extrême Gauche (15% d’opinions favorables), 5 points auprès de la Droite modérée (62% d’opinions favorables), 7 points auprès de l’Extrême Droite (33% d’opinions favorables) et enfin 9 points auprès des sympathisants du Centre (88% d’opinions favorables).

Malgré une baisse, le chômage et l’emploi restent en première position des préoccupations des Français ce mois-ci (19%, -2 points). Derrière, la protection sociale (retraites, sécurité sociale…) (16%, -3 points) et l’immigration (13%, +3 points) complètent le podium.

Malgré un Premier ministre porté par ses bons résultats, les membres du gouvernement, qui se préparent à un remaniement, baissent ce mois-ci.

Avec 26% d’opinions favorables, le gouvernement enregistre une perte de 3 points ce mois-ci. Encore une fois, la sanction tombe principalement de la Gauche modérée (25% d’opinions favorables, -8 points). Auprès des sympathisants des autres franges de l’opinion, la tendance est à la stabilité. Si le gouvernement perd tout juste 1 point auprès de la Droite modérée (31% d’opinions favorables), le gouvernement se maintient auprès des sympathisants d’Extrême Gauche (12% d’opinions favorables, stable) et d’Extrême Droite (10% d’opinions favorables, +2 points) pour enfin gagner 3 points auprès des sympathisants du Centre (80% d’opinions favorables).

Le gouvernement est globalement stable sur la quasi-totalité des items d’image testés. Ainsi, près d’un Français sur deux estime que le gouvernement est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays » (48%, +2 points). Derrière, 4 Français sur 10 estiment qu’il « a de bonnes intentions, même s’[ils] ne [sont] pas toujours d’accord avec ses positions » (40%, +4 points), alors qu’un peu plus d’un tiers estime qu’il a « une ligne claire, dont il ne bouge pas » (34%, stable). Moins d’1 Français sur 3 pense qu’il « s’adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs » (31%, -2 points), qu’il « va de l’avant, et propose des mesures modernes » (28%, -2 points). Enfin, moins d’1 Français sur 4 pense que le gouvernement est « composé de personnes compétentes » (23%, stable), que « la société que le gouvernement prône est globalement celle dans laquelle [ils] souhaitent vivre » (21%, +1 point) et qu’il « protège les intérêts des personnes comme [elles] » (19%, -2 points).

Le Rassemblement National, quant à lui, alterne entre stabilité et hausse sur les items d’image testés. Tout d’abord, près de 4 Français sur 10 estiment que Le Rassemblement National a l’image d’un parti qui a « une ligne claire dont il ne bouge pas » (42%, +5 points) et qui est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays » (39%, +5 points). Derrière, prêt d’un tiers de la population estime qu’il « a de bonnes intentions, même s’[ils] ne [sont] pas toujours d’accord avec ses positions » (34%, +1 point) et qu’il « s’adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs » (33%, +5 points). Enfin, moins de 3 Français sur 10 pensent qu’il « protège les intérêts des personnes comme [elles] » (27%, +1 point), que « la société qu’[il] prône est globalement celle dans laquelle [ils] souhaitent vivre » (25%, +1 point), qu’il « va de l’avant, et propose des mesures modernes » (25%, stable) et qu’il est « composé de personnes compétentes » (24%, +2 points).

Les résultats détaillés du Baromètre ici
Retrouvez aussi le palmarès des personnalités

Méthodologie :

Echantillon de 1024 personnes, représentatif de la population française, méthode des quotas.
Le sondage a été réalisé en ligne du 29 au 30 juin 2020. Tous les chiffres sont – sauf mention contraire – de YouGov France
Les données sont présentées arrondies au pourcent le plus proche pour en faciliter la lecture. Les totaux et sous-totaux peuvent différer de la somme des résultats additionnés ensemble, en raison des cumuls d’arrondis.
Toute mention des données doit citer YouGov France pour Le HuffPost

Follow @YouGovFrance

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par