Tracker COVID-19 #11 : suivi en continu des comportements des populations dans 27 pays dans le monde

Tracker COVID-19 #11 : suivi en continu des comportements des populations dans 27 pays dans le monde

Chaque semaine depuis fin février, YouGov partage gratuitement des insights issus de son tracker international dédié au COVID-19. Retrouvez ici toutes les données issues de cette étude menée auprès de plus de 30 000 personnes dans 27 pays.

Gestion de la crise par les gouvernements

Les évolutions les plus importantes concernant la bonne gestion de crise par les gouvernements sont observées en Suède, aux Philippines et en Indonésie. Ces trois pays ont connu de fortes baisses : -9 points en Suède (de 64% à 55%), -10 points aux Philippines (de 74% à 64%) et en Indonésie (de 60% à 50%).

La France reste la nation la moins satisfaite de son gouvernement : 37% de la population considère qu’il gère bien la crise (+3 points depuis la semaine précédente).

 

Perception de la situation au niveau national

La baisse de confiance dans les gouvernements indonésien et philippin est corrélée à une forte baisse d’optimisme concernant la situation nationale. Alors que lors de notre dernière enquête, 35% des Indonésiens trouvaient que la situation nationale en matière de COVID-19 s'améliorait, ce chiffre a depuis fortement chuté pour atteindre 19% seulement le 25 mai. Il s’agit du taux le plus faible de tous les pays étudiés – suivi par Mexique avec un niveau de 25% le 26 mai (- 7 points).

 

De même, aux Philippines, le nombre de personnes qui pensent que la situation est plus encourageante s'élève maintenant à 30%, soit une baisse de 16 points depuis le 18 mai.

A l’inverse, dans la plupart des pays d’Europe les chiffres sont en hausse : +17 points en Finlande (64%), +11 points au Royaume-Uni (69%), +5 points en France (62%).

Dans quelle mesure la peur de mourir du COVID-19 est-elle corrélée à la peur de l'attraper ?

Les Indonésiens continuent d'être les plus préoccupés par l'impact du COVID-19, en tête de classement pour chacune des six questions dédiées aux inquiétudes des populations. Les moins inquiets se trouvent dans les pays nordiques, à Taïwan, en Chine et en Allemagne.

Cette semaine, nous avons voulu comparer les chiffres portant sur les inquiétudes des populations (crainte de tomber gravement malade ou de mourir du COVID-19) avec les résultats de la question portant sur la crainte d'attraper le virus, afin d’observer de potentiels liens.

Des corrélations sont surtout perceptibles en Europe. En France, 53% disent craindre d'attraper le virus et la même proportion craint de tomber gravement malade ou de mourir. De telles similarités sont constatées en Allemagne, au Royaume-Uni, en Norvège, en Suède, au Danemark, ainsi qu'en Inde, en Australie et en Indonésie.

En revanche, les pays au sein desquels la peur d’être gravement impacté par le COVID-19 est beaucoup plus faible que la peur de l'attraper se trouvent tous en Asie. En tête de liste, on trouve le Vietnam, où l'on constate un écart de 32 points entre les 81% qui ont peur de contracter le virus et les 49% qui craignent qu’il ait de graves conséquences sur leur santé.

Des écarts tout aussi importants sont observés en Chine, à Taïwan et en Thaïlande.

Accédez à toutes les données liées aux inquiétudes ici

Le soutien aux diverses mesures gouvernementales diminue

Dans les pays européens, aux États-Unis et au Canada, le soutien de la mesure visant à mettre en quarantaine les personnes ayant été en contact avec des malades est maintenant sensiblement en baisse dans la plupart des pays étudiés. En Italie par exemple, 63% des personnes interrogées sont désormais favorables à une telle mesure, contre 83% à la mi-mars.

 

Le soutien à la fermeture temporaire des écoles a chuté de façon spectaculaire. Fin mars, la proportion d'Européens et de Nord-Américains favorables à cette mesure se situait globalement autour de 80%. Le niveau de soutien a depuis fortement chuté : fin mai, le niveau le plus élevé est mesuré au Canada, à 53%.

A noter : l'Allemagne a connu la baisse la plus spectaculaire, passant de 78% fin mars à 21% le 25 mai. En France, on passe de 81% de soutien le 20 mars à 37% le 27 mai.

 

Retrouvez notre précédente analyse ici

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée auprès de plus de 30 000 personnes dans 27 pays. Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine, Thaïlande, Inde et Indonésie, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par