Etude YouGov x Imperial College London #1 - Réactions des populations face au COVID-19

Etude YouGov x Imperial College London #1 - Réactions des populations face au COVID-19
par

Cette étude se concentre sur les comportements d'auto-isolement et les autres mesures prises par les populations dans le monde entier pour se protéger et protéger les autres.

Les résultats d'une nouvelle étude internationale menée par YouGov en partenariat avec l'Institute of Global Health Innovation (IGHI) de Imperial College London, auprès de plus de 14 000 personnes dans 13 pays, permettent de déterminer dans quelle mesure les citoyens de chaque pays adoptent certains comportements pour lutter contre la COVID-19.

La prochaine vague de résultats permettra d'étendre l’analyse à 29 pays. L'IGHI a créé un tableau de bord accessible à tous pour visualiser les données sur www.coviddatahub.com. YouGov met également à la disposition de toutes les institutions de santé publique et universitaires du monde entier des données anonymes sur les répondants de tous les pays étudiés, afin de contribuer à la lutte contre COVID-19. Ces data sont disponibles ici : github.com/YouGov-Data/covid-19-tracker.

Plus de détails sur le partenariat sont disponibles ici.

  • Auto-isolement

L'auto-isolement est l'une des armes principales pour lutter pour la propagation du coronavirus.

Les Britanniques se montrent les plus disposés à s'isoler volontairement : 92% d'entre eux déclarent qu'ils le feraient en cas de malaise ou de toux sèche, de fièvre, de perte de goût ou d’odorat, d'essoufflement ou de difficultés respiratoires.

Les Espagnols arrivent en deuxième position (88%), suivis de près par les Suédois (87%).

Si dans la plupart des pays on constate qu’une large majorité de personnes est disposée à s'isoler volontairement, l'Inde et la Chine font figure d'exceptions. En Inde, seule la moitié de la population (53%) est prête à le faire, et en Chine ce chiffre n’atteint que 24%.

  • Comportement symptomatique

Nous avons demandé aux répondants potentiellement symptomatiques – c’est-à-dire ceux qui avaient souffert d'une toux sèche, d'un essoufflement ou de difficultés respiratoires, de fièvre ou d'une perte de goût ou d’odorat au cours des sept derniers jours - dans quelle mesure ils s'étaient auto-isolés.

Les Italiens sont les plus nombreux à dire qu'ils se sont "toujours" isolés, soit 66%. Cela pourrait simplement être lié au fait que les Italiens figurent parmi les plus susceptibles de s’isoler volontairement (cf. graphique précédent) - mais il est intéressant de noter que les personnes présentant des symptômes en Espagne, qui sont tout aussi susceptibles de s’isoler volontairement selon les résultats précédents, étaient nettement moins nombreuses à déclarer s'être "toujours" isolées (47%).

Les Singapouriens et les Allemands ayant connu des symptômes potentiels sont les moins nombreux à affirmer qu'ils se sont toujours tenus à l'écart (30%).

  • Quitter son domicile

L’étude montre que les Espagnols (63%) et les Italiens (61%) sont les plus nombreux à rester chez eux, affirmant qu'ils n'ont pas quitté leur domicile une seule fois au cours de la journée précédente. De plus, 26% des Espagnols et 30% des Italiens déclarent n’avoir quitté leur domicile qu'une seule fois la veille, ce qui signifie qu'environ neuf personnes sur dix ne sont pas sorties plus d'une fois dans ces deux pays.

Les Singapouriens sont les plus susceptibles de s'être aventurés à l'extérieur, avec seulement 21% d'entre eux qui disent ne pas avoir quitté leur domicile la veille.

  • Se laver les mains

L'un des remparts les plus efficaces pour lutter contre le COVID-19 est une hygiène personnelle rigoureuse. Les Italiens et les Suédois sont ceux qui se lavent le plus souvent les mains : les habitants de ces pays déclarant se laver les mains en moyenne 14 fois par jour.

En Grande-Bretagne, ce chiffre s'élève à 12, tandis qu'en Chine, la population se lave les mains 6 fois par jour en moyenne.

  • Mesures de protection

L'enquête consiste également à interroger les populations sur la fréquence à laquelle elles adoptent un ensemble de mesures de protection. Nous avons choisi de nous concentrer sur quatre d'entre-elles dans le graphique ci-dessous : éviter les lieux bondés, éviter de se rendre dans les magasins, éviter de toucher des objets en public, éviter de prendre les transports publics.

Alors que les Italiens et les Espagnols occupent presque toujours les premières places du classement, les Suédois et les Singapouriens occupent quant à eux les dernières places.

Les Britanniques arrivent en seconde position lorsqu’il s’agit d’éviter les foules (96%) et les transports en commun (92%), mais arrivent plus loin dans le classement lorsqu'il s'agit de ne pas toucher les objets dans les lieux publics (81%) ou d'éviter les magasins (72%).

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée du 1er au 7 avril 2020 auprès de plus de 14 000 personnes dans 13 pays (Italie, Espagne, Inde, Canada, Royaume-Uni, France, Etats-Unis, Australie, Mexique, Chine, Allemagne, Suède, Singapour). Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine et en Inde, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par