Tracker COVID-19 #2 : suivi en continu des comportements des populations dans 26 pays dans le monde

Tracker COVID-19 #2 : suivi en continu des comportements des populations dans 26 pays dans le monde

Chaque semaine depuis fin février, YouGov partage gratuitement des insights liés au tracker COVID-19.

Alors que plus de 3,4 milliards de personnes – soit 43 % de la population mondiale (soit près de 80 pays concernés) – sont confinées pour tenter d’endiguer la pandémie, cette seconde note du tracker COVID-19 passe en revue les évolutions de perception et de comportements depuis la semaine dernière.

L’impact du COVID-19 sur les comportements

Depuis la publication des derniers résultats, plusieurs pays suivis dans notre tracker sont officiellement rentrés en confinement : l'Inde, la Malaisie, les Philippines, l'Arabie Saoudite, le Royaume-Uni et divers États américains. Dans ces pays, il est logique de constater que le nombre de personnes qui évitent les lieux publics bondés ait augmenté.

  • Eviter les foules
 

Au Royaume-Uni, le nombre de personnes qui évitent les espaces publics bondés est passé de 57% le 20 mars à 80% une semaine plus tard - une forte hausse également ressentie en Inde (+ 11pts pour atteindre 78%).

Dans certains pays, le confinement n’est pas officiellement requis par le gouvernement, mais les populations ont pris le parti d’éviter les foules. C’est le cas de l’Allemagne, où le gouvernement a uniquement conseillé à la population de respecter des mesures de distanciation sociale : la proportion de personnes qui affirment éviter les lieux publics bondés est passée de 46% à 70% en une semaine.

  • Eviter de se rendre sur son lieu de travail
 

En Indonésie, pays qui n'avait pas encore mis en place de dispositif de confinement au moment de la dernière enquête, le pourcentage de personnes qui préfèrent ne pas se rendre sur leur lieu de travail a bondi de 18% à 47% (+ 29 points). En Inde, l’augmentation est également considérable : 26% puis 63% entre le 20 et le 27 mars.

Les Suédois et les Finlandais sont les moins nombreux à adopter ces comportements, avec seulement 44% et 47% qui disent éviter les foules, 11% et 10% qui déclarent éviter d’aller au travail.

  • Porter un masque dans les lieux publics
 

Même si c’est toujours en Chine qu’on observe les taux les plus élevés, on constate que les Européens sont de plus en plus nombreux à déclarer porter un masque dans les lieux publics. 70% des Italiens ont adopté ce geste (+ 11 points depuis le 19 mars). Un chiffre également en hausse en Espagne et en France (+ 17 points depuis le 19 mars et + 10 points depuis le 20 mars).

Le niveau de peur continue à augmenter dans la plupart des pays

D’une semaine à l’autre, le pourcentage des personnes qui déclarent avoir peur de contracter le COVID-19 ne cesse d’augmenter. La hausse la plus significative est observée au Royaume-Uni, où 61% des Britanniques affirment craindre d'attraper la maladie, contre 48% la semaine dernière.

Les niveaux de crainte ont également augmenté de façon notable en Australie et en Allemagne, avec une hausse de 12 points de pourcentage (passant de 35% à 47% en Australie et de 37% à 49% en Allemagne).

En France, on observe un bond de 7 points : 61% puis 68% de la population déclare avoir peur de contracter le virus entre le 20 mars et le 27 mars.

 

Les populations indiennes, canadiennes et américaines ont toutes connu une augmentation à deux chiffres du nombre de personnes craignant d'être touchées par le virus.

Dans les quatre pays nordiques, l'inquiétude n'a pas augmenté depuis la semaine dernière. Avec le Mexique, ils forment les 5 pays les moins inquiets, avec seulement 27 à 42% d'entre eux qui expriment de la crainte.

Mesures soutenues pour lutter contre le COVID-19

Les mesures pour endiguer l’épidémie sont de plus en plus soutenues dans les pays étudiés.

  • Mise en quarantaine des personnes en contact avec des malades
 

L’une des mesures qui remporte le plus l’adhésion des populations est la mise en quarantaine de toutes les personnes ayant été en contact avec un patient contaminé. On note une hausse de 12 points en Allemagne entre le 16 et le 23 mars et 14 points en Inde entre le 20 et le 27 mars. En France, cette mesure conserve un niveau de soutien élevé (78%).

Plus globalement, les Indiens et les Allemands sont nombreux à soutenir les mesures gouvernementales de lutte contre la pandémie, avec des augmentations à deux chiffres pour la quasi-totalité des mesures.

  • Distribution gratuite de masques à l’ensemble de la population
 

En France, la plupart des mesures conservent le même niveau de soutien, à l’exception de la distribution de masques à l’ensemble de la population. 62% des Français soutiennent cette mesure, contre 49% une semaine plus tôt.

  • Suspension des vols en provenance de pays où sont détectés des cas de COVID-19
 

La suspension des vols en provenance des pays où sont détectés des cas de COVID-19 est également très populaire : 79% des Malaysiens, 77% des Indiens et 72% des Britanniques soutiennent cette mesure. En France, le soutien est également élevé et reste stable : 75%.

Méthodologie :

Etude Omnibus réalisée dans 26 pays. Toutes les enquêtes ont été menées en ligne. Les échantillons sont représentatifs de la population nationale selon la méthode des quotas. En Chine, Thaïlande, Inde et Indonésie, les échantillons sont représentatifs de la population en ligne.

Si vous souhaitez accéder aux résultats du Tracker COVID-19 #3, veuillez consulter cette page.

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par