La BD, dans le cœur des Français

La BD, dans le cœur des Français
par

7% des Français se sont déjà rendus au Festival international de la BD d’Angoulême qui débute le 30 janvier.

Le Festival international de la BD d’Angoulême approche à grands pas (du 30 janvier au 2 février 2020) ; l’occasion d’interroger les Français sur la connaissance et la popularité de cet événement mais également leur intérêt pour la lecture de BD…   

Un festival très connu auprès des Français

3 Français sur 4 (75%) affirment connaître le Festival international de la BD d’Angoulême. On constate une différence de notoriété importante auprès des hommes (81%) qui connaissent mieux cet événement que les femmes (70%). De même, un écart générationnel est à noter : 63% des 18 – 34 ans (les Millennials) connaissent ce festival contre 83% des 55 ans et plus.

Dans le détail, parmi les Français qui ont déjà entendu parler du festival d’Angoulême, 9% y sont déjà allés (vs 80%) – dont 15% des 18-34 ans. A noter : 62% n’y ont pas été et précisent ne pas être intéressés par cet événement. En revanche, 18% n’y ont pas non plus été mais comptent s’y rendre cette année.

Enfin, 2% de ces mêmes Français y vont chaque année ; ce chiffre atteint même 6% chez les Français entre 18 et 34 ans connaissant le festival.

La BD, un loisir qui attire surtout les plus jeunes

Si 47% des Français ne lisent jamais de bandes dessinées, ils sont 29% à en lire moins d’une fois par mois et 13% au moins une fois par semaine.

Des chiffres qui varient toutefois fortement en fonction des âges et du sexe.

TOP 10 du neuvième art selon les Français :

Ce que les Français disent des BD

Interrogés sur plusieurs affirmations concernant le neuvième art, les Français ne tarissent pas d’éloge sur la BD.

La lecture de BD/mangas demeure un moment particulier puisque 62% de la population nationale affirme que leur lecture leur donne le sentiment de retrouver une âme d’enfant (71% chez les 18 – 34 ans vs 52% des 55 ans et plus). Et, 57% des Français disent que « Les BD rappellent des bons souvenirs de jeunesse ».

« Les BD dites cultes (Tintin, Astérix…) font partie d’un héritage culturel aussi prestigieux que les grandes œuvres de la littérature (Les Misérables, Le Comte de Montecristo…) » déclarent plus de 3 Français sur 4 (76%).

Sur le plan économique, 65% des Français pensent que « Le marché de la BD/du manga a encore de l’avenir malgré la digitalisation de notre société ». Ce chiffre atteint 74% chez les 35 – 44 ans.

Puis, pour 59% des Français, il est faux de dire qu’ « Aujourd’hui, la BD/le manga est démodé(e) ». Et ça l’est pour 67% des 18 – 34 ans contre 54% des 55 ans et plus.

Par ailleurs, pour 54% des Français « Certain(e)s BD/mangas (Tintin, Largo Winch, Corto Maltesse…) sont très instructifs(ves) ».

La France, pays champion du manga

Enfin, les Français ont été interrogés sur un constat spécifique au marché hexagonal. En effet, la France est l’un des pays qui vend le plus de mangas au monde (le 2e en 2017 selon l’Humanité). Alors à la question « Cette manga mania vous surprend-elle ? », près d’1 Français sur 2 (45%) répond « non » (vs 34%), dont 53% chez les 18 – 34 ans contre 35% chez les 55 ans et plus.

Méthodologie 

Etude Omnibus réalisée du 9 au 10 janvier 2020, auprès de 1 002 personnes représentatives de la population française, selon la méthode des quotas.

 

 

Follow @YouGovFrance


NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par