L’Aide Médicale de l’Etat (AME) reste indispensable aux yeux des Français

L’Aide Médicale de l’Etat (AME) reste indispensable aux yeux des Français
par

L’Aide Médicale de l’Etat a les faveurs de 75% des 18-24 ans.

L’Aide Médicale de l’Etat (AME) permet aux personnes en situation irrégulière d’accéder aux soins médicaux et hospitaliers.

Les Français sont favorables à ce type d’aides

Plus d’1 Français sur 2 (53%) est favorable à l’AME, un chiffre qui grimpe même à 67% chez les Millennials (18-34 ans). En parallèle, 45% des Français affirment qu’en France, tout le monde devrait avoir accès à des soins médicaux, et ce, quelles que soient la nationalité et la situation financière.  Comme précédemment, les Millennials sont les plus nombreux à défendre cette idée (56%).

Un système qui doit être amélioré

Bien que plutôt favorable à l’AME, plus d’1 Français sur 2 (51%) est d’accord pour dire qu’il faut durcir les conditions d’accès à cette aide. On constate que les Millennials sont moins nombreux (38%) que les 55 ans et plus (57%) à approuver cette idée.

En outre, 54% des Français sont d’accord avec un amendement voté à l’Assemblée Nationale le 7 novembre 2019, qui impose désormais 3 mois d’attente aux demandeurs d’asile qui souhaitent bénéficier de l’AME.

Un dispositif qui divise

Les Français restent très partagés sur certains points : en effet, certains pensent qu’il faut améliorer les prestations de l’AME pour ses bénéficiaires, d’autres non. Si 35% se disent « ni d’accord, ni pas d’accord », 33% se disent « d’accord » et 32% « pas d’accord ».

Autre point de désaccord : le bilan sur le montant des dépenses qui s’élève à 934 millions d’euros en 2019, soit 0,5% de l’ensemble des dépenses de l’assurance maladie. Si 39% des Français jugent que c’est « excessif », 38% pensent que c’est « raisonnable » et seuls 13% que c’est « insuffisant ».

Qu’en est-il des médecins face à l’AME ?

Jacques Toubon, défenseur des Droits, en charge de la défense des droits des usagers des services publics, a publié en mai 2019 un rapport sur les droits des demandeurs de l’AME. Il déplore « des refus de soins » illégaux, souvent justifiés « par le surcoût administratif voire financier » pour les médecins. Face à ce constat alarmant, près d’1 Français sur 2 déclare ne pas comprendre la position des médecins (47% vs. 41% qui affirment le contraire). On constate que parmi les personnes qui comprennent la position des médecins, les hommes sont plus nombreux (48% contre 34% de femmes).

 

Méthodologie

Etude Omnibus réalisée du 11 au 12 décembre 2019 auprès de 1 013 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

 

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.