Halloween et les Français : entre amour et désamour

Halloween et les Français : entre amour et désamour

Près de 2 Français sur 3 n’ont pas l’intention de célébrer Halloween le 31 octobre prochain (62%).
 

La perception d’Halloween par les Français

Seuls 35% des Français affirment aimer Halloween, mais lorsque l’on affine selon les âges, les avis sont partagés… Ce sont effectivement les plus jeunes (18-34 ans) qui sont les plus enclins à apprécier ce rendez-vous annuel (56%).

Halloween est majoritairement perçue comme une fête commerciale (41%). Par ailleurs, un Français sur quatre considère qu’il s’agit d’une fête pour les enfants (25%) et le chiffre grimpe à 37% chez les 35-44 ans. Enfin, 23% des Français pensent même que ce n’est pas du tout une fête.

Halloween ne fait pas partie des fêtes les plus importantes de l’année pour la grande majorité des Français (86%). En parallèle, 81% ajoutent que cela n’anime pas de façon impressionnante leur ville/quartier et 57% trouvent même agaçant le phénomène commercial qui gravite autour de cet événement. Cependant, on constate que cet agacement est surtout perceptible chez les 55 ans et plus (72%), et beaucoup moins chez les 18-34 ans (35%).

Les envies des Millennials pour Halloween

17% des 18-24 ans envisagent de regarder un film d’horreur à la maison pour l’occasion et 14% comptent se rendre à une fête costumée.

Côté déguisement, 7% des Millennials pensent se tourner vers un personnage de série ou film (Marcheur Blanc de Game of Thrones, Masque Dali de la Casa de Papel, Frankenstein, Rôdeur de The Walking Dead…) pour leur soirée déguisée. Les déguisements de sorcier (11%), vampire (6%) ou encore zombie (5%), plus traditionnels, continuent de séduire.

D’autres envisagent d’aller chercher des friandises en sonnant chez l’habitant (13%), de sculpter une citrouille (10%) ou de décorer son domicile (8%).  39% des Millennials (18-34 ans) n’ont pas l’intention de célébrer Halloween le 31 octobre prochain.

Lorsqu’on leur propose de fêter Halloween à l’étranger, 28% des 18-34 ans privilégient New-York. Paris arrive en deuxième position, suivie de Londres et de la Transylvanie, qui attirent également les Millennials.

Quid des émotions liées à la peur ?

Si 1 Français sur 4 déclare aimer se faire peur (25%), les 18-24 ans y sont particulièrement enclins (41%) contrairement aux personnes de 55 ans et plus (14%). En ce qui concerne la sorcellerie, 1 Millennial sur 5 a déjà essayé d’invoquer les esprits (20%). Du côté des histoires terrifiantes, seuls 23% des Français affirment aimer en raconter. On constate que près d’un Français sur deux apprécie les sensations fortes (46%), et que les Millennials en sont de vrais adeptes (63%).

Plus d’1 Français sur 5 craint principalement les bêtes/insectes (22%). Les esprits/fantômes ainsi que les zombies/mort-vivants suscitent également la peur pour 14% des Français.

Méthodologie

Etude Omnibus réalisée du 21 au 22 octobre 2019 auprès de 1 008 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Follow @YouGovFrance

NOUS CONTACTER

 
Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.