QuelCosmetic, Yuka… ces applications qui nous aident à mieux consommer

QuelCosmetic, Yuka… ces applications qui nous aident à mieux consommer

Yuka, application lancée en janvier 2016, permet de savoir si les aliments que l’on consomme sont bons ou non pour la santé. Un produit qui répond aux besoins des consommateurs de plus en plus vigilants à leur alimentation…
Le 12 mars dernier, c’est l’association UFC-Que Choisir qui lance à son tour une appli QuelCosmetic qui permet aux consommateurs de connaitre la composition exacte des produits cosmétiques et d’y déceler des ingrédients indésirables.

Le besoin sur le marché des cosmétiques est-il tout aussi important que sur le marché de l’alimentation ? Les Français comptent-ils utiliser ce type d’application ?
 

Les Femmes, très regardantes sur la composition de leurs produits cosmétiques

Selon l’étude YouGov, une grande majorité des Français (59%) déclarent faire attention à la composition des produits de beauté (crèmes, maquillage etc.) qu’ils achètent.

Dans le détail, les Femmes représentent une part plus importante soit 66%.
Un chiffre que l’on pourrait, entre autres, expliquer par le fait que près d’un Français sur quatre (24%) et plus précisément 33% des Femmes affirment avoir eu une réaction allergique suite à l’application d’un produit cosmétique sur leur peau.
 

QuelCosmetic, une application qui séduit les Français

QuelCosmetic amène donc une solution de prévention à certains problèmes de peau provoqués par des produits chimiques présents dans des produits cosmétiques. En effet, grâce à un simple scan du code barre, l’application détecte non seulement les produits potentiellement néfastes pour notre santé mais va plus loin en proposant aussi de prévenir la dangerosité du produit pour les femmes enceintes par exemple ou pour les enfants / adolescents.
Aujourd’hui, 60% des Français seraient susceptibles d’utiliser l’application développée par UFC-Que Choisir. Les Femmes sont les plus intéressées avec 67% d’entre elles prêtes à traquer les substances nocives présentes dans leurs produits de beauté via leur smartphone.


Suite aux différents scandales comme la crise du lait (Groupe Lactalis), ou encore récemment des bouteilles d’eau contenant des particules de plastique (Nestlé) on voit que la tendance va de plus en plus vers une transparence des produits que l’on consomme… Yuka, QuelCosmetic permettent ainsi à tous de se rapprocher de la « vérité ». Mais cela poussera-t-il les marques à devenir plus responsables et minitieuses quant à la composition de leurs produits ?

Méthodologie :

Etude Omnibus YouGov réalisée du 14 au 15 mars 2018 sur un échantillon de 1 022 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

 

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.