Facebook se lance sur le marché du recrutement

Facebook se lance sur le marché du recrutement
par

Facebook vient d’officialiser la nouvelle fonctionnalité permettant aux entreprises de poster des offres d’emplois et aux candidats de postuler en quelques clics. Actuellement en ligne aux Etats-Unis et au Canada,  l'onglet "jobs" sera bientôt disponible en France.
Ce projet est-il une bonne idée ? Quels seraient les freins qui pourraient dissuader les Français d’utiliser Facebook pour recruter ou pour postuler ?
L’Institut YouGov France s’est intéressé à ce que pensent les Français de cette nouvelle fonctionnalité Facebook, laissant présager que LinkedIn sera face à un nouveau concurrent à prendre au sérieux.

Facebook et la recherche d’emploi

Facebook n’en est pas à son premier coup d’essai lorsqu’il s’agit de développer de nouvelles utilisations de sa plateforme.
Avec le F-commerce (vente réalisée directement sur Facebook), qui n’a toutefois pas connu le succès escompté ou encore le projet « Vidéo First » qui vise à concurrencer YouTube, Facebook n’hésite pas à se développer et à s’implanter sur de nouveaux marchés.
Même si le service n’est pas encore disponible en France, cette annonce semble être plutôt bien acceuillie par les Français. En effet, 65% affirment que c’est une bonne idée que Facebook permette aux entreprises et candidats de partager offres d’emploi et cv contre 20% qui ne semblent pas encore convaincus.
Près d’un français sur 2 (48%) prévoit également de recruter ou de postuler via la plateforme Facebook lorsque l'application "jobs" sera disponible. Des résultats qui se veulent rassurants pour le réseau social.

Quels pourraient être les freins ?

Même si cette nouvelle fonctionnalité semble déjà séduire de nombreux Français, une utilisation professionnelle via la plateforme pourrait présenter quelques freins.
En effet, 26% des répondants craignent qu’il n’y ait plus de séparation entre vie privée et vie professionnelle. Plus précisément, le problème d’une fonctionnalité comme celle-ci est, pour 16%, l’idée de savoir qu’une entreprise puisse avoir accès aux informations et au profil Facebook.
Un autre frein serait celui du manque de confidentialité. Ainsi, 19% des Français craignent que tout leur réseau soit au courant dès qu’ils postulent.
Enfin, l’idée que Facebook puisse avoir accès à des données personnelles supplémentaires pourrait être un problème pour 16% des répondants.

Au vu des résultats de l’étude menée par YouGov France, il semblerait que le réseau social Facebook soit tout à fait accepté comme un nouvel entrant sur le secteur de l’offre d’emplois, s’imposant alors également comme un nouveau concurrent pour LinkedIn mais aussi pour les différents acteurs du marché du recrutement.

Méthodologie
Etude réalisée du 17 au 20 février 2017, selon la méthode des quotas, sur un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population française 18+.

 

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par