Fête de la Musique 2016 : une édition en demi-teinte

Fête de la Musique 2016 : une édition en demi-teinte
par

Une Fête française devenue mondiale

C’est Joël Cohen qui pensa à cette célébration en 1976. Il proposa à Radio France de faire jouer des groupes de musique le 21 juin et le 21 décembre, des dates marquant les deux solstices de l’année. La première Fête de la Musique, nommée à l’époque « Saturnale de la Musique », eu lieu le 21 juin 1976 à Toulouse.

Cette idée a été par la suite adaptée par Maurice Fleuret, un compositeur, journaliste et organisateur de festivals de musique français, et mise en place par Jack Lang, Ministre de la Culture, qui organisa la première édition en tant que telle, le 21 juin 1982. Cet événement a connu un succès croissant jusqu’à être adopté par les pays étrangers.

Aujourd’hui, plus de 120 pays célèbrent le Fête de la Musique à travers le monde. Divers festivals de musique se déroulent pendant cette journée et participent à cette fête populaire.

 

Une Fête de la Musique dans un contexte particulier 

L’année dernière, la Fête de la Musique a rassemblé 10 millions de personnes dans les rues et a organisé 17 000 concerts dans toute la France dont 1 500 en Ile de France. Mais cette année, des concerts ont été annulés pour des mesures de sécurité, les effectifs de police ayant été mobilisés pour l'Euro dans un pays en état d’urgence depuis les attentats du 13 novembre 2015. On notera l'annulation d'un grand concert qui devait avoir lieu place Denfert-Rochereau à Paris ainsi que celui de la Place de la République qui est devenue un lieu de recueillement depuis les attentats.

Ce contexte pesant se ressent auprès des Français. Cette année, seulement 3 Français sur 10 (34%) comptaient participer à la Fête de la Musique, un résultat traduisant un certain manque d’enthousiasme pour cette édition.

 

La Fête de la Musique : un succès populaire malgré tout

Mise à part l’idée de célébrer la musique et de marquer le solstice d’été, cet événement représente également d’autres symboles. Plus de 8 Français sur 10 (84%) pensent que la Fête de la Musique est un événement qui rassemble. Cette année et plus que les précédentes, ce message a été véhiculé avec « la musique plus forte que… » pour thématique. Le Premier Ministre Manuel Valls a appuyé ce choix en déclarant que « La Fête de la Musique était la meilleure réponse au terrorisme ».  

Pour 87% des Français, c’est également un moyen d’animer les villes. Mais il faut aussi noter que certains n’apprécient pas l’agitation et l’effervescence autour de ce type d’événement. Toutefois, il semblerait que les Français restent de bons vivants car seulement 23% d’entre eux estiment que cette journée est « du bruit inutile ».

 

La Fête de la Musique a su séduire les Français et le monde entier mais c’est également un moyen de faire rayonner la culture française et de permettre à des artistes inconnus de se produire le temps d’une soirée. Cette journée reste un événement important pour les Français qui comptent bien faire perdurer cette tradition. En espérant que l’année prochaine sera une édition aussi suivie que les années précédentes.

 

Le détail des résultats de l’étude Omnibus YouGov France sur la Fête de la Musique ici

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.