Les Français soutiennent-ils la CGT ?

Les Français soutiennent-ils la CGT ?
par

La CGT, un syndicat historique en perte de vitesse

La Confédération Générale du Travail est un syndicat français créé le 23 septembre 1895. Née de la volonté des salariés de s’organiser collectivement pour défendre leurs intérêts, c’est également dans un contexte de révolution industrielle et de structuration du patronat que cette confédération a vu le jour. Au fil du temps, la CGT a été le symbole de la lutte des classes qui a toujours été considérée, par ses membres et ses représentants, comme le moteur de leur action.

De nos jours, le fondement de la CGT repose sur la solidarité entre les salariés et sur les dimensions professionnelles et géographiques de l’entreprise. Elle figure comme l'une des principales organisations syndicales dans les élections aux comités d'entreprise et son Secrétaire Général est Philippe Martinez depuis 2013. Il y a 50 ans la CGT comptait plus de 3 millions de membres contre seulement 688 000 aujourd’hui. Cette érosion, qu’on retrouve chez tous les syndicats français, a démarré dans les années 80. Depuis, la part des salariés syndiqués tend à se stabiliser autour de 8% selon le Ministère du Travail.

La CGT contre la Loi Travail

Depuis plusieurs semaines, la CGT s’est engagée dans la lutte contre l’adoption de la Loi Travail. Cette mobilisation s’est accélérée ces derniers jours avec des grèves multiples. En effet, après la pénurie de carburant, la baisse de la production électrique, et la grève des ouvriers du livre, c’est le secteur des transports qui a été appelé à une grève reconductible. Face à cette actualité, plus d’un Français sur deux (54%) est d’accord sur le fait que l'action menée par la CGT est légitime et utile afin de lutter contre l'adoption de la Loi Travail. C’est encore plus vrai chez les 35-44 ans qui sont 64% à partager cet avis.

Même si une majorité des Français est d’accord sur le fond, ils le sont nettement moins sur la forme puisque 59% des Français estiment que la CGT prend en otage les usagers.

La CGT a-t-elle réellement du pouvoir ?

En réponse à l’action de la CGT, le Gouvernement a déclaré qu’il était déterminé à ne pas céder au retrait du texte de la Loi Travail, auquel s’ajoutent les déclarations du Président de la République rappelant « qu’il y a un moment où, selon une formule célèbre, il faut savoir arrêter une grève». De son côté, Philippe Martinez s'est dit prêt « à discuter » avec le Gouvernement. Myriam El Khomri a, quant à elle, fait savoir que « sa porte était ouverte » et qu'elle attendait « des propositions ». La Ministre a cependant précisé que le « démantèlement de l’article 2 », qui est à l’origine de la contestation de la CGT, n’est pas envisageable.

Un peu plus d’un Français sur deux (52%) souhaite que le Gouvernement cède aux revendications de la CGT afin d'empêcher le blocage du pays. Cette actualité relance le débat sur l’influence exercée par les syndicats dans les milieux professionnels. A ce sujet, 33% des Français souhaitent que les syndicats aient plus d’influence dans les milieux professionnels, tandis que 19% estiment qu’elle est à un juste niveau.

 

La fin des grèves multiples et l’avenir de la Loi Travail ne sont pas encore fixés à ce jour. Il faudra attendre l’issue des discussions entre le Gouvernement et la CGT pour mettre fin aux mouvements sociaux. A noter que la France est un pays peu syndicalisé quand on le compare à d’autres pays tels que la Belgique et l’Islande qui comptent respectivement 55 et 82% de salariés syndiqués.

Le détail des résultats ici

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.