Les Français partagés sur le financement des opérations de sauvetage des réfugiés en Méditerranée

Les Français partagés sur le financement des opérations de sauvetage des réfugiés en Méditerranée
par
sur

Après le drame du 18 avril où plus de 700 migrants perdaient la vie dans la mer Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes Européennes, le destin des réfugiés et les politiques migratoires font débat, tant dans l’opinion publique que chez les dirigeants européens. Au cœur des discussions se trouve la question de l’aide apportée aux migrants et à leurs pays d’origine.

Qu’en pensent les Français ? Faut-il apporter d’avantage d’aide aux migrants en finançant des opérations de sauvetage ? YouGov a mené l’enquête auprès de 1006 personnes représentatives de la population française du 24 au 27 avril.

Les Français divisés sur le financement des opérations de sauvetage

Alors que l’opération Triton, qui aide l’Italie à faire face à l’afflux de migrants sur ses côtes via un dispositif de contrôle des frontières, vient de voir son budget tripler, YouGov a demandé aux Français si les pays Européens devraient financer ou non les opérations de recherche et de sauvetage des réfugiés qui tentent de traverser la mer Méditerranée.

Les Français ont une opinion divisée à ce sujet. En effet, près de 4 Français sur 10 (39%) pensent que les pays européens devraient financer des opérations de recherche et de sauvetage des migrants qui essayent de traverser la Méditerranée. Et ils sont presque aussi nombreux à avoir l’opinion inverse : 38% estiment que les pays européens ne doivent pas assumer cette responsabilité.

Selon la proximité partisane des interrogés, le soutien des opérations de sauvetage diffère

Le soutien d’un financement des opérations de sauvetage est défendu majoritairement par les  électeurs de gauche (65%), et par plus de la moitié des électeurs du centre (53%). En revanche, à droite de l’échiquier politique, on remarque une dynamique inverse : la majorité des sympathisants de droite ne souhaite pas que l’UE finance d’opérations de sauvetage en Méditerranée. Cette tendance est particulièrement marquée chez les sympathisants FN (73%, comparé à 46% des partisans UMP). 

Pour 54% des Français, les opérations de sauvetage encourageraient l’immigration vers Europe

Pour certains, le financement des opérations de recherche et de sauvetage dans la Méditerranée serait un encouragement à l’immigration, rendant la traversée des migrants moins dangereuse et poussant ainsi plus de personnes à l’entreprendre.

Cette opinion fait écho chez une majorité de Français, qui sont 54% à considérer que le financement de ces opérations serait un facteur d’encouragement à l’immigration vers l’Europe. Cette idée est majoritaire chez les électeurs de toutes les couleurs politiques sauf chez les sympathisants d’extrême gauche. Près de  la moitié d’entre eux (49%) estime que ces opérations de sauvetage n’encourageraient pas l’immigration.

Retrouvez les résultats en détail ici

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par
sur