YouGov - IPPR, les prestations sociales en France

YouGov - IPPR, les prestations sociales en France
par
sur

Près de 6 Français sur 10 pensent que les allocations chômage devraient aller aux perpersonnes ayant cotisé, peu importe leur niveau de besoin.

Une étude YouGov pour l’IPPR (Institute for Public Policy Research) révèle les différences d’appréciation sur les prestations sociales entre la France, le Royaume-Uni et le Danemark.

Quelle importance pour les prestations sociales en temps de crise ?

A la question ‘en prenant en compte la situation économique de la France, laquelle de ces solutions devrait être privilégiée par l’Etat ?’ seuls 4% des Français se disent prêts à augmenter les impôts pour maintenir les prestations sociales au même niveau. 17% souhaitent restreindre les prestations sociales aux personnes ayant cotisé, et 16% aux personnes les plus démunies. Enfin, 46% des Français souhaitent limiter l’accès aux prestations sociales pour les plus riches.

La logique assurantielle qui reste structurante en France.

Qu’il s’agisse des allocations chômage ou de la retraite, la logique assurantielle domine largement, 57% des Français estimant que les allocations chômage devraient cibler  les personnes ayant contribué au système sans  prendre en compte le niveau de besoin, 17% que devraient être ciblées les personnes dans le besoin, sans prendre en compte leur contribution au système. Ces proportions sont de 44 et 22% pour la retraite.

Moins de défense, plus de retraites

Le sondage a aussi interrogé les Français sur les redéploiements budgétaires qu’ils soutiendraient. 36% des Français soutiendraient des coupes du budget de la défense, 33% de la politique de la ville, 19% des allocations familiales et 15 des allocations chômage, si ces coupes permettaient d’augmenter d’autres postes budgétaires.

Les priorités de l’action sociales apparaissent variées. Ainsi, si 40% des répondants de plus de 55 ans souhaitent que ces coupes alimentent les prestations retraite, ils ne sont que 17% chez les moins de 35 ans. De la même façon, 44% des électeurs frontistes souhaitent une augmentation du budget de la police en échange de réductions ailleurs, contre 22% des électeurs de François Hollande.

A noter aussi, que seuls 10% des Français souhaitent une réorientation des dépenses vers les allocations chômage.

NOTES

Cliquez ici pour accéder aux résultats complets pour la France

Pour le Danemark

Pour le Royaume Uni

Echantillon de 1038 personnes représentatif de la population adulte – méthode des quotas.

Le sondage a été réalisé sur internet entre le 18 et le 23 Aout 2012.

 

Tous les chiffres sont – sauf mention contraire – de YouGov/IPPR. Toute reprise des résultats doit obligatoirement citer YouGov et IPPR.

 

CONTACT

Suzanne Ter-Minassian, responsable de la recherche politique et sociale

E : Suzanne.Ter-Minassian@YouGov.com

 

Veuillez lire les règles de notre site avant de poster un commentaire.
par
sur